2ème édition du Forum africain des Energies Renouvelables : Ensemble pour booster le secteur

Du 28 au 30 septembre 2017, la 2ème édition du Forum africain des Energies Renouvelables a eu lieu à Bamako. Organisée par le gouvernement malien à travers l’Agence des Energies Renouvelables du Mali (AER-Mali), cette grande rencontre à laquelle le Royaume du Maroc était l’invité d’honneur, a regroupé une centaine d’experts des énergies renouvelables venus du continent africain.

Pendant ces 3 jours, plusieurs problématiques ont été débattues par les participants. En plus d’un panel ministériel qui a porté sur « Pourquoi les énergies renouvelables sont une chance pour l’Afrique ? », d’autres thématiques ont été abordées au cours de cette rencontre. Il s’agit du « financement vert « l’éthique au service du rendement et du développement durable responsable »», « La réglementation du secteur des Energies Renouvelables : Quel modèle pour l’Afrique ? »,« L’électrification rurale de l’Afrique à base des Énergies Renouvelables »,« l’Agryenergie : Nexus Agriculture-Énergie-Développement », « Invest in Mali, Invest in CEDEAO »,« La formation et l’innovation »,« Quel montage financier pour des projets Banquables/rentables ? Partenariat Public-Privé (PPP) et Partenariat Technique Financier (PTF), sont-ils des modèles adéquats pour l’Afrique ? »et enfin « l’énergie et la géopolitique : Union Africaine et coopération énergétique ».
Lors de la cérémonie d’ouverture, la présidente du forum, Mme Loubna Karroum, a précisé que cette rencontre africaine des énergies renouvelables, qui se tient présentement à Bamako, est un rendez-vous fédérateur, mobilisateur et créateur d’une grande dynamique dans les pays hôtes. Selon elle, les énergies renouvelables sont indispensables pour le développement de l’Afrique. « D’où la création de ce forum qui sera organisé dans chaque pays du continent afin de créer une mobilisation autour des questions relatives aux énergies renouvelables », a-t-elle ajouté.
Selon le ministre marocain de l’Energie, des Mines et du Développement Durable, Aziz Rabbah, ce forum constitue une coopération win-win avec des investisseurs marocains au Mali et maliens au Maroc. Pour lui, les énergies renouvelables sont une opportunité pour l’Afrique. «Les ressources (soleil, vent…) que l’on considérait auparavant comme une contrainte, constituent désormais une opportunité pour le continent africain », a-t-il ajouté.
Quant au ministre malien de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseïni, il a souligné que ce forum est une rencontre annuelle qui s’inscrit dans la durée et réunit des grandes personnalités pour débattre des questions relatives au développement des énergies renouvelables en Afrique. « L’utilisation judicieuse de la potentialité énergétique en Afrique permettra au continent de sortir de la dépendance des énergies fossiles et avec leurs conséquences désastreuses sur l’environnement », a-t-il déclaré.
Dans son mot de remerciement, le Directeur de cabinet du Premier ministre a estimé que ce grand rendez-vous s’inscrit en droite ligne, dans le programme gouvernemental du Président malien, Ibrahim Boubacar Kéita.

«Women’s energyday »
La journée du 30 septembre 2017 a été consacrée à la rencontre des femmes, appelée : ‘’ Le women’senergy day » (WED). Cette journée a réuni les femmes intervenant dans le domaine des énergies renouvelables en Afrique. Ainsi, elles ont échangé sur des questions relatives au ‘’rôle de la femme africaine dans le développement du continent’’ ; ‘’les énergies renouvelables comme moteur de l’autonomisation de la femme’’ ainsi que ‘’Genre et Énergies Renouvelables’’.
Ce forum a permis la création de la Fédération malienne de l’électricité, de l’énergie, des énergies renouvelables et nouvelles qui a déjà signé un accord de partenariat avec la Fédération Nationale de l’Electricité, de l’Electronique et des Energies Renouvelables du Maroc (FENELEC). En marge de ce forum, le premier Salon international des énergies renouvelables de Bamako a vu la participation d’environ 200 exposants venus d’une trentaine de pays.

Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *