7ème édition du Critérium de la paix : Bourama Diarra, le plus fort

Sous le parrainage de Mamadou Satigui Diakité, cette 7ème édition du critérium de la paix a mis en compétition 45 coureurs de différentes ligues du Mali. L’évènement s’est déroulé en présence d’Amadou Togola, président de la fédération malienne du cyclisme, Boniface Diallo, Chef de cabinet du ministère des Sports, des invités et amoureux du vélo. C’était le samedi 12 mai 2018 au Boulevard de l’indépendance.

La 7ème édition du Critérium de la Paix est organisée par la Fédération Malienne de Cyclisme sous les règlements de l’Union Cycliste Internationale (UCI). Le départ a été donné à 07h devant le monument de la paix et la course s’est terminée sur le Boulevard de l’indépendance. Elle était ouverte aux coureurs âgés de 18 ans et plus sur une distance de 115 km. Ainsi, le trajet retenu pour la course était Bamako-Siby-Bamako soit 90 km, puis Boulevard de l’indépendance- Rond-point Bambemba-Route de Kati-Immeuble Kolo-Camp de Garde- ex-ESS- Sokonafing – Koulouba Village-Commissariat de Koulouba-Jardin Zoologigue-Ecole Darsalam-Echangeur Babemba-Bourse du Travail soit 10 km et enfin 5 tours du Boulevard de l’indépendance soit 15 km pour une distance totale de 115 km.

Il était prévu trois sprints intermédiaires ou points chauds au cours de cette 7ème édition du Critérium de la paix dont le premier fut dominé à Siby par Ichaka Coulibaly du club de N’Tjibala, le deuxième point chaud coïncidait au premier passage devant la tribune. C’est l’aigle international cycliste Yaya Diallo qui a franchi la ligne. Enfin, le troisième point chaud a vu la domination du cycliste de l’USFAS, Oumar Sangaré, l’ex-champion du Mali devant le commissariat de Koulouba.

Le classement individuel à l’arrivée du dernier tour s’est établi par le rang de passage de chaque coureur sur la ligne d’arrivée de la compétition. Ainsi, on pouvait voir à l’arrivée finale, Bourama Diarra dit Bouramaba de l’USFAS franchir en premier la ligne de la loge officielle. Cette victoire lui a permis d’empocher la somme de 100.000 FCFA. Il était suivi d’un autre cycliste de l’USFAS, Oumar Sangaré qui a eu droit à 80.000FCFA et Bourama Coulibaly du club de N’Tjibala, arrivé troisième se contente de 60.000FCFA.

A noter que les dix premiers des 45 coureurs ont reçu des récompenses allant de 10.000 à 100.000 FCFA. Amadou Togola s’est réjoui de la qualité de la course avec une présence massive des invités et d’ajouter que cet évènement s’inscrit désormais en lettres d’or dans les annales de la Fédération Malienne de Cyclisme tel un dogme. Il a aussi profité de ce moment privilégié pour adresser une motion particulière à l’endroit du président du haut conseil des collectivités territoriales du Mali, Mamadou Satigui Diakité. Selon lui, le choix de l’honorable Diakité démontre son attachement à la nation et à la recherche de la paix.

A en croire le parrain de la compétition, l’honorable Mamadou Satigui Diakité, cette course du vélo a réveillé en lui un vieux souvenir qu’est son parcours scolaire avec le vélo. Se réjouissant de l’honneur qui lui a été fait en le désignant comme parrain de cette 7ème édition du critérium de la paix, il a promis à la fédération  malienne de cyclisme son accompagnement pour le développement de cette discipline au Mali

Bourama Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *