Accès aux services sociaux de base : La population de Yorodiambougou soulagée

Le maire de la Commune VI du district de Bamako, Alou Coulibaly, a inauguré le samedi 12 août un château d’eau dans le secteur Yorodiambougou Plateau. D’une capacité de production de plus de 20 000 m3 et plus de 40 points d’eau, cette réalisation soulagera des milliers de familles en matière d’approvisionnement en eau potable.

L’insuffisance d’approvisionnement en eau potable est désormais un triste souvenir pour les habitants de la zone Yorodiambougou Plateau. La mairie de la Commune VI, en collaboration avec l’Agence des musulmans d’Afrique, a mis à la disposition des habitants un château d’eau d’une capacité de production de 20 000 m3.

Selon le maire de la Commune VI, Yorodiambougou est un quartier situé sur les flancs de la colline de Yirimadio, confronté à des défis nombreux et variés, « la vie chère, les difficultés d’accès aux soins de santé, au transport, à l’électricité, les difficultés d’accès aux services administratifs de base et l’insuffisance d’approvisionnement en eau potable. Etant donné que les maux sont connus, le diagnostic a vite été posé afin d’apporter les solutions appropriées. L’ONG, Agence des musulmans d’Afrique (AMA), vient d’élever le niveau de vie des populations les plus nécessiteuses de ma commune… »

Pour lui, en appuyant la mairie de la commune VI pour la réalisation de ce château d’eau, l’AMA a contribué non seulement au bien-être des populations démunies à Yorodiambougou, mais aussi à l’atteinte des objectifs des engagements du conseil communal.  « Il y a dix mois que nous avons pris solennellement l’engagement en ces mêmes lieux de nous battre  au siège du conseil communal pour les intérêts des populations les plus  défavorisées par, notamment la mise en œuvre des initiatives locales qui favorisent l’emploi des jeunes, la protection sociale, l’accès équitable à la justice pour tous les citoyens, la santé et l’éducation. Bref, les services sociaux de base. La réalisation de ce château d’eau gracieusement offert à la population de Yorodiambougou Plateau répond à ce souci », s’est-il réjoui avant de demander à l’AMA de venir en aide aux femmes pour des activités génératrices de revenus. « Donner de l’eau à son prochain est une grande chose. Mais la population de la Commune VI a besoin encore d’autres initiatives pour l’amélioration de ses conditions de vie. Je sollicite l’ONG à appuyer les associations, groupements et personnes physiques de ma commune sur la base d’un partenariat dans des micro-projets afin de toucher plus directement les populations pour la lutte contre la pauvreté à travers les activités génératrices de revenus… »

Le maire a invité la population à l’union. « Chaque citoyen, à la place qui est la sienne, doit se tenir disponible et jouer sa partition sous le sceau de l’esprit collectif pour un bon usage à l’édifice. Un autre temps s’ouvre aujourd’hui pour les femmes. La mairie et ses partenaires sont plus que jamais engagés dans ce sens ».

Le coordinateur national de l’Agence des musulmans d’Afrique, Bakary Coulibaly, a fait savoir que l’AMA a répondu à l’appel du maire, parce que sa population est dans le besoin. « L’AMA, une ONG caritative de droit koweitien, est installée dans notre pays et dans des pays frères depuis une dizaine d’années. Elle est présente dans plus de 30 pays d’Afrique tels que : Sierra Leone, Mali, Mozambique, Madagascar, Zimbabwe, Angola, Gambie et spécialement en Afrique du Sud. Elle a été reconnue par le Conseil économique et social des Nations-Unies en 1998. Les buts de cette ONG sont de construire des écoles, des hôpitaux, des mosquées et de renforcer la présence de l’islam par l’enseignement du Coran. L’AMA s’intéresse à tous les secteurs de la vie socioéconomique des populations. La réalisation de cette œuvre s’inscrit dans cette vision. Et dans le cadre d’un partenariat franc, nous sommes prêts à collaborer avec le maire dans plusieurs domaines. Nous témoignons ici, qu’Alou Coulibaly a le souci de sa population. Depuis le lancement des activités de l’ONG  au Mali, il est le seul maire à nous avoir approchés. Il mérite un accompagnement », a-t-il déclaré.

Correspondance particulière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *