Clôture des activités de la Journée de l’alphabétisation : Kadiolo à l’honneur !

Le Secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Kinane Ag Gadega, a présidé le 31 octobre 2019 à Kadiolo, la cérémonie de clôture des activités de la Journée internationale de l’alphabétisation fonctionnelle, édition 2019.
La délégation du Secrétaire général comprenait, entre autres, le Conseiller technique, Abou Diarra, le Directeur du Centre d’éducation non formelle, Gouro Diall, le Directeur de l’Académie d’Enseignement de Sikasso, Sinaly Togola, celui de Koutiala, les directeurs des centres d’animation pédagogique de Nièna, Sikasso, Kléla et Kignan.
Le thème retenu cette année pour commémorer le 8 septembre, journée de l’alphabétisation, était : Alphabétisation et multilinguisme pour le développement socio-économique durable et la paix, facteur d’autonomisation des producteurs.
C’est au pas de course que la délégation visita les stands des néo- alphabètes. Parmi ceux-ci, on pouvait apercevoir celui de l’Association pour le Développement et l’Appui aux communautés (ADAC ONG) à travers sa sous-structure SEWA, composée d’hommes et de femmes vivant avec le VIH (SEWA veut dire Joie en langue nationale bamanankan). Cette sous-structure pratique le maraîchage, fait de la teinture avec du tissu bazin, transforme les légumes en produits finis, fabrique le savon ‘’Kabakuruni’.
L’association Michel, présidée par Coulibaly Suzanne Coulibaly, transforme la noix de cajou en cacahuète conditionnée, du gingembre en granulés, des feuilles de Moringa en poudre thérapeutique pour les diabétiques, recueille le miel conditionné dans des bouteilles.
Quant aux auditeurs de l’ONG Groupe de Recherches d’Action et d’Assistance pour le développement communautaire (GRAADECOM), ils sont formés aux activités de transformation de la noix de karité en beurre, à la production de la pâte d’arachide. Tous ces produits transformés sont en état semi-industriel. Les emballages sont imprimés avec les notices en langue bamanankan. Par ailleurs, les pièces comptables de ces différentes associations sont tenues en langue bamanankan.
Selon le Secrétaire Général, Kinane Ag Gadega, le choix de Kadiolo parmi les autres cercles du Mali pour abriter l’événement n’est pas fortuit. Il s’explique par la présence des ONG GRAADECOM et ADAC qui font booster les activités de développement économique dans la localité.

Mohamed Koné
Correspondant à Kadiolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *