Conseil d’Administration de l’AMANORM : La 6ème session adopte un budget de 291 153 000 FCFA

Les administrateurs de l’Agence Malienne de Normalisation et de Promotion de la Qualité (AMANORM), se sont réunis le jeudi 08 février dans la salle de conférence de la structure, pour la 6ème session ordinaire du Conseil d’Administration. Les travaux étaient présidés par Mohamed  Ali Ag Ibrahim, ministre du Développement  Industriel avec à ses côtés le DG de l’AMANORM, Yaya  Niafo. A l’issue du Conseil, les administrateurs de l’AMANORM ont  adopté un  budget de  291 153 000 FCFA pour l’exercice  2018.

Dans son intervention, le président du CA, Mohamed Ali Ag Mohamed, a insisté sur le respect par les entreprises des normes afin qu’elles puissent relever le défi pour un développement harmonieux durable de notre pays. Car, est-il convaincu, leur dynamisme et leur compétitivité sur les marchés nationaux passent nécessairement par le respect  des normes applicables.

Pour le ministre du Développement Industriel, la dimension recherche de marchés extérieurs devrait être une exigence pour que les entreprises nationales aient  des  standards de qualité de services qui tiennent tête à la compétitivité internationale. Ainsi, le développement de la culture qualité  sera soutenu par le développement d’une infrastructure nationale de qualité à travers la normalisation, la promotion de la qualité, l’évaluation de la conformité  aux normes, la certification, l’accréditation, la métrologie, etc.

Sur un autre registre, le ministre, après avoir assuré les travailleurs de l’AMANORM du soutien indéfectible de son département, les a invités à examiner avec une grande attention le rapport d’activité 2017, le rapport d’exécution du budget 2017, le projet de programme d’activités 2018, le  projet de budget  2018 et l’organigramme de la structure.

Le projet de budget 2018 de l’AMANORM, équilibré en recettes et en dépenses d’un montant  de Deux cent quatre-vingt-onze millions cent cinquante-trois mille (291 153 000) FCFA, a été adopté par les administrateurs. Il  permettra d’assurer non seulement le fonctionnement global de l’agence et le renforcement  de ses capacités mais aussi, l’accompagnement des entreprises nationales en matière de normalisation et de promotion de la qualité.

Gaoussou M Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *