Coulisses : Mamadou Igor Diarra et Etienne Fakaba parmi les blessés

Plusieurs personnes ont été blessées au cours de cette marche non autorisée. Le service des urgences du Centre Hospitalier Universitaire Gabriel Touré  a enregistré plus de 16 blessés dont un policier. Dans le rang des leaders de l’opposition et de la société civile, le jeune Etienne Fakaba Sissoko a été copieusement tabassé par les policiers. Sur sa page facebook, il a affirmé que les policiers avaient reçu l’ordre de lui battre à mort.  L’ancien ministre Mamadou Igor Diarra figure également parmi les blessés. Plus de peur que mal.  12 manifestants ont été libérés et 4 restaient encore pour des contrôles samedi après-midi.

Soumi brave les gaz lacrymogènes

L’arrivée du véhicule du chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé, accompagné de son épouse, Astan Traoré, a coïncidé avec les premiers tirs de gaz du côté de l’ancien ministère de l’économie et des finances. Le Président de l’URD n’a pas fini de saluer la foule quand une pluie de gaz commence à pleuvoir. Comme il s’attendait à ça, il sort un protège-nez pour braver le gaz.

 

 

 

 

La résidence du Premier ministre échappe de justesse, des infiltrations

La foule furieuse voulait s’attaquer à la résidence du Premier ministre, sise quartier du fleuve. Certaines personnes surexcités qui bravaient les forces de sécurité avaient pris le chemin avant d’être dispersé. La résidence du chef du gouvernement a échappé de justesse. Selon de nombreux jeunes présents au siège de l’ADP Maliba, la marche a été infiltrée par les autorités.

Alou Boubacar Diallo avec une sécurité très renforcée

Le président d’honneur de l’ADP Maliba, candidat à l’élection présidentielle, Alou Boubacar Diallo, était sans nul doute le leader politique le plus protégé lors de cette manifestation. L’homme d’affaires dispose d’un service de protection rapprochée qui lui surveille dans tous ses mouvements. Le chef de ce service, un blanc, communique régulièrement avec ses éléments à travers leur radio.

De l’eau du robinet pour minimiser l’effet des gaz lacrymogènes

Retranchés dans la cour du siège de l’ADP Maliba, les jeunes manifestants ont été sérieusement gazés par les éléments des forces de l’ordre. Pendant plus de deux heures d’horloge, des gaz atterrissaient dans la cour de l’ADP Maliba. Pour atténuer les effets des gaz, les jeunes ont utilisé l’eau du robinet. Et à chaque fois que les agents de sécurité tiraient des rafales de gaz, ils prenaient des raccords pour asperger l’intérieur de la cour.

Des leaders de l’opposition applaudis à Gabriel Touré

Les leaders de l’opposition Soumaïla Cissé, Modibo Sidibé, Tiébilé Dramé, Amadou Thiam, se sont rendus au chevet des blessés à Gabriel Touré. Selon une source hospitalière, ils ont été applaudis par une foule présente sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *