Face à la presse en ligne : APPEL-Mali donne la parole à Habibatou Nagnouma Traoré

« Face à la presse en ligne » est une initiative de l’Association des Professionnels de la Presse en Ligne (APPEL-Mali) pour débattre de sujets d’actualité. C’est dans ce cadre qu’elle a reçu à son siège, sis à l’ACI 2000, jeudi 21 octobre 2019, Habibatou Nagnouma Traoré, Présidente du Réseau des jeunes Leaders des Partis Politiques et des Organisations de la Société Civile.
C’est aux environs de 16h30 minutes que la séance a été ouverte par Modibo L. Fofana, Président de l’APPEL-Mali, non sans rappeler les objectifs de l’Association qui sont : organiser et structurer le secteur web, sensibiliser et former les journalistes en permanence parce que le secteur est sensible et complexe, accompagner le gouvernement dans sa communication.
Selon le Président de l’APPEL-Mali, « Face à la Presse en ligne », est une nouvelle initiative visant à valoriser surtout les femmes leaders qui travaillent dans l’ombre. « Nous avons décidé de mettre nos organes à leur disposition, de les faire connaître à travers le web et de valoriser les activités qu’elles mènent dans le dessein de faire leur promotion. Car, au niveau de l’APPEL-Mali, nous nous sommes dits que nos activités ne doivent pas se limiter à former, à sensibiliser les journalistes ou à structurer le web, mais nous allons faire aussi la promotion du genre ». Ainsi, Habibatou Nagnouma Traoré, la Présidente du Réseau des jeunes Leaders des Partis Politiques et des Organisations de la Société Civile est la toute première invitée de cette activité. « Prochainement, nous allons prendre une autre femme leader. Cela ne veut pas dire que nous allons nous limiter seulement aux femmes, il y aura aussi des hommes leaders qui pourront parler de leurs activités et des activités des femmes ».Pendant environ une heure d’échanges, l’invitée du jour a édifié les journalistes sur les activités de son Réseau, son rôle par rapport à la vie politique et civile de la nation. Elle a évoqué que depuis 2017, le Réseau mène des activités de formation, de sensibilisation sur les questions du moment. Et d’ajouter que des campagnes ont été menées un peu partout au Mali et dans toutes les communes du district de Bamako quant à la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent.
A la question de savoir comment elle concilie la vie de foyer et les activités de femme leader, la présidente du réseau rassure. «J’ai le soutien de tous les membres de ma famille et en plus, je m’inspire de l’expérience de mes ainées, femmes leaders », dit-elle
La voix des sans-voix au-delà des frontières
A la fin des échanges, l’invitée du jour n’a pas manqué de manifester sa satisfaction. « Je suis très satisfaite de cette rencontre et l’opportunité que l’APPEL-Mali m’a offerte de m’exprimer pour partager avec vous ma petite expérience mais également pour tout l’espace, le champ que vous m’offrez pour que la voix des sans-voix aille au-delà des frontières à travers ma personne», a-t-elle conclu.
Rappelons que le Réseau des jeunes Leaders des Partis Politiques et des Organisations de la Société Civile a pour vision d’être une référence pour l’émergence politique, économique et sociale de la jeune femme à travers le développement du leadership et le partenariat avec les réseaux des jeunes, les réseaux des femmes et les organisations de la société civile et des partis politiques à l’horizon 2020. En outre, le Réseau oeuvre pour que le genre soit reconnu et promu comme il se doit. Il contribue également à la prévention et à la lutte contre l’extrémisme violent au Mali, mais aussi au dialogue intergénérationnel et à la bonne gouvernance.
Moussa Diarra, stagiaire

Journée de la citoyenneté en c VI du district de Bamako : Replacer les jeunes et les femmes au cœur du débat démocratique
Aspirant au changement pour un avenir meilleur au profit de la jeunesse, l’association des jeunes citoyens du Mali a organisé un atelier de réflexions et d’échanges sur la citoyenneté le samedi 2 novembre au Centre Kadiatou Thiam de Faladié.
Le projet «Jeunes citoyens du Mali» est un projet de sensibilisation qui ambitionne de replacer les jeunes et les femmes au cœur du débat démocratique. Ainsi l’atelier, organisé le samedi 2 novembre au Centre Kadiatou Thiam de Faladié par l’Association des jeunes citoyens du Mali, avait pour objectif global de sensibiliser les jeunes et les femmes sur la culture du civisme et la solidarité dans la commune VI.
Les participants ont échangé sur les thématiques relatives à, «Les jeunes et les femmes ne s’intéressent pas du tout aux affaires de la cité, ne connaissent pas les élus et n’ont aucun lien avec les élus », « La non participation des jeunes et des femmes detenteurs de cartes aux éléctions», «Les citoyens non satisfaits des élus, que faire ?» et enfin «Comment agir en tant que citoyen dans la commune ? ».
Le représentant du Fonds d’appui aux moteurs du changement, Seïbou Traoré, et l’ancien maire de la commune VI du district de Bamako, Aliou Coulibaly, ont remercié et encouragé les jeunes pour cette initiative.
Pour M. Coulibaly, président de l’association «Jeunes Citoyens du Mali», ce projet ambitionne de lutter contre le sentiment d’impuissance en montrant aux jeunes et aux femmes comment concrètement poser des actions qui contribuent à la paix et en les aidant à redevenir des citoyens acteurs, leaders, de la société.
Bourama Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *