Fana : – Une fille albinos égorgée – Une fille albinos égorgée

La découverte d’une fille albinos égorgée à Fana a suscité la colère des femmes qui ont incendié la brigade de gendarmerie et posé des barricades à travers la ville.

Dans la nuit du samedi 12 mai au dimanche 13 mai 2018, la population de Fana s’est réveillée sous le choc avec la découverte du corps sans vie d’une fille albinos du nom de Ramata Diarra, âgée de cinq (5) ans. Cette fille dont le père souffre de l’hypertension a été éventrée et la tête emportée. Selon les informations, sa maman aurait fait un corps à corps avec les criminels avant de perdre le combat.

Face à cette atrocité, les femmes accompagnées de leurs enfants se sont rebellés pour s’attaquer aux services publics. La brigade de gendarmerie a été incendiée.  Le sous-préfet recherché par la foule aurait réussi à quitter la ville au bord d’une voiture banalisée. Pas de magasins ouverts. Pas d’électricité. Des barricades partout.

Les femmes sont déterminées car, elles entendent reprendre leur révolte aujourd’hui lundi. Au moment où nous mettions sous presse, le calme n’était pas revenu dans la ville.

Il y a quelques semaines, une femme et sa fille ont été assassinées à Fana dans des conditions obscures.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *