Finale du tournoi de football Feu Moussa Camara à Siby : Les rouges de « Kolifada » s’offrent le trophée de la 1ère édition

Le terrain de sport de l’école fondamentale Diakaradia Djiré de Siby a abrité le 25 février dernier la finale de la 1ère édition du tournoi de Football Feu Moussa Camara, premier maire de cette commune située à 45 km de Bamako. Cette finale a été remportée par les rouges de « Kolifada » à l’issue de l’épreuve des tirs aux buts. 

La joie et l’émotion se mélangeaient  sur le terrain de sport de l’école fondamentale Diakaradia Djiré de Siby à l’occasion de la finale de la 1ère édition du tournoi de football Feu Moussa Camara, ce 25 février. Parents, amis, camarades et collègues de cet illustre disparu qui fut le premier maire de la commune rurale de Siby, s’étaient donné rendez-vous. Pour honorer la mémoire de Moussa Camara, décédé en 2008 à l’âge de 52 ans, la jeunesse de Kakala, l’un des quartiers de Siby, a organisé ce tournoi de football au nom de ce grand homme.

Dans son intervention, le Président de la jeunesse de Kakala, Seydou Néké Camara, n’a pas tari d’éloges à l’endroit de l’ancien maire. Selon lui, Moussa Camara a été agriculteur, chasseur, entraîneur de football avant d’être élu 1er maire de la nouvelle commune rurale de Siby. « Avec bravoure, courage, dignité et détermination, il a accompli cette mission jusqu’à son terme et quitta au bout de cinq ans avec honneur et fierté…Moussa a été pour Siby un grand homme, un homme qui a marqué l’histoire jusqu’à la fin des temps », a souligné Seydou Néké Camara. Bourama Camara, ancien maire et actuel 2ème adjoint au maire, a rappelé la grandeur de celui qu’il a remplacé à la mairie. Moussa Camara, a-t-il souligné, a été un grand homme. L’attachement du défunt aux valeurs d’aide et de solidarité et à l’intérêt général, a été narré à la jeunesse.

La famille du regretté Moussa Camara, par la voix de Mme Kadia Camara, a remercié les jeunes pour ce geste de reconnaissance. D’autres amis d’enfance de l’illustre disparu ont appelé à la prière pour le repos de son âme.

La finale de cette 1ère édition a opposé les rouges de « Kolifada » coachés par Lassina Traoré aux blancs de « Dada » entrainés par Abdoul Karim Koné dit Abedi Pelé. Les deux équipes tapent sur le ballon sans trouver le chemin du filet. Comme le prévoyait le règlement du tournoi, les organisateurs ont fait recours aux tirs aux buts pour départager les deux équipes. La chance n’a pas souri aux blancs dont l’un des joueurs a mis sa balle à côté. Cinq buts à quatre, c’est le score final en faveur des poulains de Lassina Traoré qui ont soulevé le trophée de cette 1ère édition.

Les meilleurs joueurs, buteur et gardien du tournoi ont été récompensés. Selon le Commandant de la brigade de gendarmerie de Siby, « il n’y a pas de vainqueur, ni de vaincu. C’est la jeunesse de Siby qui a gagné ». La jeunesse compte perpétuer cette tradition.

CD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *