Gestion des eaux usées et accès aux toilettes adéquates pour tous :L’association ‘’Eau vive Mali’’ se mobilise

L’association ‘’Eau Vive Mali’’ dans sa politique de promotion à  l’accès  aux toilettes adéquates pour tous ainsi que la gestion des eaux usées, a organisé une conférence de presse dans le cadre des festivités  de la Journée mondiale des toilettes en vue de sensibiliser la population. C’était le samedi 25 novembre à Niamakoro Cité UNICEF sous la présidence de Maxime Traoré, Président de l’association.

A l’instar des autres pays de la communauté internationale, le Mali, à travers le ministère de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement, a célébré la journée du 19 novembre, Journée mondiale des toilettes avec comme thème retenu, la gestion des eaux usées. Dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne, 90% des eaux usées sont rejetées dans la nature sans aucun traitement. En 2015, 2,4 milliards de personnes n’ont pas accès aux toilettes améliorées et plus de 1/3 encore parmi ces personnes pratiquaient la défécation à l’air libre dans le monde. En ce qui concerne le  Mali, 12% de la population rurale pratiquent la défécation à l’air libre, selon le rapport conjoint UNICEF/OMS.

La problématique réelle de la gestion des eaux usées est devenue pertinente dans notre pays. Face à cette situation, l‘association ‘’Eau Vive’’ en partenariat avec la DNH, la DNACPN, la SOMAGAP, la SOMAPEP, les chaux et carrières du Mali et l’association des ressortissants Bangladeshi au Mali, en plus des réalisations physiques des latrines, des points d’eau, des puisards et des lavoirs de puisards, mènent aussi des actions de bonne gouvernance en faveur des collectivités territoriales, mais aussi  des actions de plaidoyer pour sensibiliser les populations et influencer les autorités locales.

Après son mot de bienvenue, le Directeur Pays ‘’Eaux Vive Mali’’, Sékou Kané, dira que l’association vise à appuyer et accompagner le gouvernement dans sa politique d’assainissement et d’accès à l’eau potable et d’ajouter que « Eau vive veut contribuer à l’apport de l’eau aux populations et aller vers la résilience par rapport aux changements climatiques. Aujourd’hui nous nous retrouvons au nom de la journée mondiale des toilettes qui est une journée spécifique des Nations-Unies et qui souhaite que nous puissions avoir une vision assez spécifique sur les toilettes. Nous avons voulu promouvoir l’accès aux  toilettes pour tous et par tous certes, mais en pensant un peu plus à une gestion durable des eaux usées », a-t-il dit.

Pour sa part, le Président de l‘association Maxime Traoré, est revenu sur le parcours de l’association. Selon lui, ‘’Eau vive ‘’ est une association de droit malien créée en 2012, et est membre de la fédération « Eau vive Internationale » qui intervient dans une douzaine de pays d’Afrique de l’Ouest et du centre en appui aux projets de développement dans divers secteurs dont l’eau potable et l’assainissement. L’objectif de l’association est de répondre aux besoins essentiels, à savoir l’eau, l’assainissement, la sécurité alimentaire, l’accompagnement des acteurs dans leurs territoires et institutions sur les chemins du changement, la promotion d’une gestion durable des ressources, l’incitation, l’encouragement, la participation des jeunes et des femmes à une citoyenneté responsable.  A la fin des travaux, quelques recommandations ont été formulées à savoir, faire de l’assainissement une priorité politique et financière de l’Etat, considérer l’ensemble des maillons de la filière assainissement notamment les eaux usées pour la mise en place des réponses adaptées et durables au plan humain, promouvoir l’accès aux toilettes améliorées et les puisards surtout pour les couches les plus défavoriser.

Bintou  Diarra, stagiaire                                 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *