Journée scientifique de médecine de famille/médecine communautaire : La responsabilité sociale des universités passée au peigne fin

En vue de mieux échanger avec les acteurs de la médecine de famille/médecine communautaire, l’Université des Sciences Techniques et Technologiques de Bamako (USTTB), a organisé pour la première fois, une journée scientifique de médecine de famille/médecine communautaire. C’était le jeudi 05 octobre 2017 à la Maison des Aînés sous le thème : Responsabilité sociale des universités, place de la médecine de famille/médecine communautaire.

C’était en présence de l’Ambassadeur du Canada au Mali, du Recteur de l’Université des Sciences Techniques et Technologiques, Pr Seydou Doumbia, de M. Marc André Fredette, du Pr François Couturier du Canada et de son homologue malien Mahamane Maïga, ainsi que de plusieurs partenaires. Emaillée de conférences animées par d’éminents professeurs en santé comme Mahamane Maïga et François Couturier venu du Canada pour la cause, cette première journée qui a permis à plusieurs acteurs de la santé de se retrouver, était d’une importance capitale pour la mise en œuvre du projet de médecine de famille/médecine communautaire. Elle a permis aux uns et aux autres d’échanger sur les possibilités d’amélioration du travail des acteurs évoluant dans ce secteur.

Selon le Recteur de l’USTTB, Pr Seydou Doumbia, la médecine de famille/médecine communautaire a comblé un vide dans la prise en charge des malades. Le projet de formation des professionnels de la santé au Mali connu sous l’appellation développement de l’enseignement clinique et communautaire (DECLIC), a pour objectif de contribuer à rendre disponibles en qualité, les ressources humaines de première ligne pour que la population du Mali puisse bénéficier des soins de santé de meilleur qualité, et particulièrement les femmes et les enfants. Avec la mise en place de DS, l’université est fière d’avoir formé des étudiants pour une médecine de première ligne.

Le professeur Seydou Doumbia a rendu un vibrant hommage à l’ambassade du Canada au Mali, qui selon lui, a rendu possibles toutes ces réalisations au service du développement de la santé au Mali.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *