La situation des migrants en Libye : pas un sujet d’instrumentalisation

Dans un point de presse animé le vendredi 24 novembre 2017, Dr Abdramane SYLLA, Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine avait largement évoqué la situation des migrants en Libye. A la question de savoir si les maliens sont concernés par cette vente des subsahariens en Libye, le Ministre SYLLA avait répondu « nous n’avons aucune information relative à des cas concernant des Maliens, selon toutes nos sources d’information ».

Cette déclaration du Ministre chargé des Maliens de l’Extérieur ne veut nullement pas dire qu’aucun malien n’est concerné par cette pratique barbare commise par des  criminels en Libye. Cependant, cette information du Ministre a été mal interprétée et cela, même dans les milieux diplomatiques.  Personne ne peut aujourd’hui ignorer la situation catastrophique dans laquelle vivent de nombreux migrants subsahariens. Il est tout à fait normal qu’un haut représentant d’Etat s’assure de la crédibilité de toute information qu’il partage avec la presse. Pendant cette rencontre avec la presse, il a mis en lumière les efforts du gouvernement en matière de protection de nos compatriotes vivant à l’étranger et a mis un  accent particulier sur les opérations de rapatriement organisées par le gouvernement depuis 2013. Il a salué l’important travail fait par l’Ambassade du Mali à Tripoli.

Le ministre Sylla a aussi indiqué que depuis le début de cette année, 4329 maliens ont été rapatriés grâce aux efforts du gouvernent et de l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM).

Dans le domaine de la réinsertion des migrants de retour, le Ministre a indiqué que l’Etat a mis en place un fonds d’insertion qui a permis d’offrir des emplois à 12000 migrants de retour. Il a également révélé les initiatives qui existent en matière de réinsertion des migrants de retour dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action de la Valette sur la migration.

En conclusion, la situation des migrants en Libye interpelle aujourd’hui tous les acteurs et le plus important est de travailler à faire sortir les migrants et laisser toute autre considération.

Source : Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *