Mme Fatoumata Traoré, secrétaire permanente de l’ITIE Mali : «Le Mali ne risque aucune suspension…»

Le Mali entretient de bons rapports avec l’instance dirigeante de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) et ne fait l’objet d’aucune menace de suspension. Tel le message clé d’un point de presse qu’a animé la Secrétaire permanente de l’ITIE Mali, Mme Fatoumata Traoré, accompagnée de son staff. C’était le samedi 15 juillet au siège de la structure à l’Immeuble ACI 2000.

C’est une lettre du président de l’initiative pour la transparence dans les industries extractives datée du 07 juin dernier qui apporte la bonne nouvelle. « C’est avec un grand plaisir que je vous écris pour vous informer des résultats de la validation du Mali, conformément à la Norme ITIE, suite à la décision prise par le conseil d’administration de l’ITIE le 4 mai 2017 à Oslo. Le conseil d’administration s’est accordé à dire que le Mali a accompli des progrès significatifs dans la mise en œuvre de la Norme 2016 de l’ITIE », peut-on lire dans la lettre adressée au Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta.

Pour la secrétaire permanente de l’ITIE Mali, notre pays ne risque aucune suspension, contrairement à ce qui a été diffusé dans la presse. « Le Mali se porte très bien au sein de l’ITIE. Il y a un dialogue permanent entre nous. Je ne sais pas d’où vient cette histoire de retrait du Mali de l’ITIE, mais cela n’est pas d’actualité. Comme vous pouvez le constater, la lettre en date du 07 juin atteste que le Mali a fait des progrès en dépit de la situation », a déclaré Mme Fatoumata Traoré, secrétaire permanente de l’ITIE Mali.

Cependant, tout n’est pas rose. Comme le souligne le président de l’ITIE dans sa lettre, il reste des opportunités non encore explorées à savoir,  l’amélioration de la transparence dans le processus d’octroi des licences, la fiabilité des données, la transparence des transferts internationaux pour bénéficier aux communautés locales et enfin la gouvernance interne du processus ITIE au Mali.

ITIE, un véritable outil de transparence pour les industries extractives

Face à ces défis, la nouvelle équipe dirigée par Mme Fatoumata Traoré, travaille d’arrache-pied pour faire du Mali, un pays leader dans le processus ITIE. Ainsi, dès sa prise de fonction le 22 mai dernier, la secrétaire permanente a initié des activités urgentes pour maintenir la conformité du Mali à la Norme ITIE et consolider les acquis du processus.

C’est pourquoi, elle s’est fixée comme vision de faire du Mali un pays leader dans la mise en œuvre du processus ITIE et maintenir sa conformité avec la norme internationale, accroître la visibilité des organes de l’ITIE pour une meilleure gouvernance des revenus issus du secteur extractif et enfin, faire connaître l’ITIE par la population malienne et son rôle dans la gestion saine des ressources tirées de l’exploitation minière, pétrolière et gazière.

Le point focal ITIE au département des mines, Lassina Sogodogo, s’est réjoui des efforts déjà entrepris par la nouvelle équipe et l’encourage à redoubler d’effort pour relever les défis.

Daouda Konaté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *