Modibo Sidibé, candidat à l’élection Présidentielle au Mali : « Je me battrai pour faire triompher le Mali»

C’est hier, 13 mai 2018, au Palais de la Culture Amadou Hampâté Ba, que Modibo Sidibé, Président des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Émergence (FARE), a été investi comme candidat du Nouveau Pôle Politique de la Gauche Républicaine et Démocratique (NPP) à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018.

Il était 10 heure 42 minutes lorsque le candidat du NPP, Modibo Sidibé, Habillé en boubou traditionnelle, bonnet blanc, a fait son entrée dans la salle Bazoumana Sissoko sous les acclamations des militants et sympathisants. Après des salutations, Modibo Sidibé prend place dans la loge officielle aux côté des amis d’autres formation politiques, comme Choguel Kokala Maïga du MPR ; Mamadou Diawara de l’URD ; Jeamile Bittar de MC-ATT ; Tièbilé Dramé du Parena ; Mme Sangaré Oumou Ba, RPM ; Me Mountaga Tall du CNID ; Dibril Tangara de la FCD ; Adama Sangaré et Mme Sy Kadiatou Sow de l’Adema et plein d’autres.

Dans son intervention, Binafou Sidibé, Président des Association et Mouvements signataires de la Charte du NPP, a rappelé que l’ensemble des Association et Mouvements signataires ont décidé de soutenir Modibo Sidibé sans condition. « C’est avec les mains au cœur que  nous prononçons notre soutien à Modibo Sidibé. Ce choix témoigne de son amour et de son  patriotisme pour le pays. Modibo Sidibé ne veut autre chose pour le peuple que l’autosuffisance alimentaire, la paix, la sécurité et le vivre ensemble », a-t-il ajouté. Au nom des partis signataires de la charte, Amadou Tiéman Sangaré a précisé que le choix porté sur Modibo Sidibé n’est pas fortuit. « Modibo Sidibé est un espoir pour Mali. Cela à travers son programme ‘’Mali horizon 2018’’ qui tient en compte des attentes du peuple malien », a-t-il souligné. Pour lui, le NPP et son candidat sont prêts à trouver des voies et moyens pour un développement intégral du pays.

« Modibo incarne les valeurs de l’intégrité ! »

« Pour nous, Modibo incarne les valeurs de l’intégrité. Il l’a fait savoir lorsqu’il était dans les affaires. Il est connu comme quelqu’un de rigueur qui sait se faire entouré des hommes intègres. Sa longévité aux affaires ne fera pas de lui un stagiaire lorsqu’il sera à Koulouba, mais un atout pour qu’il prenne des mesure adéquates pour faire sortir le pays définitivement dans la crise », a déclaré Mankan Sidibé, Représentant des organisations et mouvement des FARE de la Diaspora.

Modibo Sidibé, dans son discours, a d’abord souligné : « Je me battrai à vos côtés pour faire triompher le Mali et honorer votre confiance. Je mesure les responsabilités qui sont miennes à votre égard».

Le terrorisme, la crise scolaire, la perte de confiance envers l’Etat, les affrontements intercommunautaires, ces maux dont souffrent le Mali, n’ont pas échappé au candidat du NPP. « Quand je suis élu, les enfants victimes de la crise seront repérés pour les scolariser », a-t-il promis. Selon lui, face à la situation du pays, la mission du nouveau Président de la République sera délicate. « Car, il s’agira de la refondation d’un Malien et réaffirmer sa présence sur l’ensemble du territoire national. Il s’agira également de trouver le chemin juste pour un Mali réconcilié. Voilà l’enjeu ! C’est avec votre soutien que j’entends incarner cette mission. Parce le Mali est détruit et il faut le  réparer », a-t-il déclaré.

Faire du Mali une puissance économique !

Entre outre, le candidat du NPP s’engage à faire une transition institutionnelle pour un Etat fort, à refonder l’armée, à faire du Mali une puissance économique dans la sous-région et créer des opportunités égales entre toutes les régions du pays pour un développement inclusif. « Pour réussir ces missions, je compte en premier lieu sur les nouvelles générations. J’ai sillonné le pays pour rencontrer le peuple. J’ai visité plus d’une centaine de grins à Bamako et à l’intérieur du pays pour élaborer un programme de société avec eux prenant en compte leurs aspirations», a-t-il ajouté. Parlant de l’actuel  régime, Modibo Sidibé a laissé entendre : « Ce qu’ils n’ont pas pu faire dans 4 ans, ils ne peuvent pas le faire à moins de 4 mois. S’ils veulent rentrer dans l’histoire, il faut qu’ils organisent des élections crédibles et transparentes ». L’un des moments forts de cette cérémonie a été la signature de la charte politique  du NPP par les représentants des partis, mouvements et associations membres du regroupement.

  Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *