Première session ordinaire 2017 de la HAC : 47 radios menacées de fermeture

Lors de la cérémonie d’ouverture de la première session ordinaire 2017 de la Haute Autorité de la Communication (HAC) du Mali, ce 13 avril 2017, le Président, Fodié Touré, a annoncé que 47 radios en situation illégale seront purement et simplement fermées dans les prochains mois.

Le dossier brulant de cette première session ordinaire a certainement été celui des radios qui émettent sans aucune autorisation. Ainsi dans son discours d’ouverture, Fodié Touré a précisé que : « Depuis le mois de mars 2017, la Haute Autorité de la Communication a commencé une opération de retrait de services, c’est-à-dire de fermeture de radios. D’ici à la fin des travaux de la présente session, quarante-sept (47) radios privées auront reçu leurs décisions de fermeture ».

Selon lui, dans les six (6) prochains mois, la mise en œuvre des résolutions issues de la précédente session se poursuivra pour tous les services de communication audiovisuelle. Il s’agit de la régularisation des services privés de radio et de télévision qui exercent conformément aux textes, la fermeture de ceux qui sont dans l’illégalité ou qui ne rempliront pas les conditions de régularisation ou de l’appel à candidature, la signature de conventions avec les services de communication audiovisuelle identifiés par l’état des lieux, conformément au nouveau cadre législatif et règlementaire, la poursuite de l’amélioration du cadre législatif et règlementaire par la relecture des textes existants et l’élaboration de nouveaux, notamment ceux relatifs aux medias en ligne, à la carte d’identité des journalistes et à l’aide à la presse, la définition des cadres précis de collaboration avec l’Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM), l’Autorité Malienne de Régulation des télécommunications/TIC et de la poste (AMRTP) et la Société Malienne de Transmission et de Diffusion (SMTD) et enfin la poursuite des rencontres sectorielles avec les associations professionnelles des medias.

Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *