Présidence de la FEMAFOOT : Mamoudou Touré, favori pour succéder à Baba Diarra

A la faveur de la fin de mandat du bureau de Baba Diarra à la tête de la fédération malienne de football, plusieurs personnalités ont fait valoir leur candidature. Parmi ces candidats, c’est le vice-président sortant, Mamoutou Touré dit Ba Vieux, qui fait figure de favori selon les observateurs du monde du ballon rond. Expérimenté et rigoureux selon les indiscrétions, il pourra être l’homme de la situation pouvant sortir le football de sa longue crise.

Pour la candidature au poste de président de la fédération malienne de football, on parle entre autres, de Mamoutou Touré dit  Ba Vieux, vice-président du bureau sortant, Alassane Souleymane, journaliste sportif,  Mariam Bathily, Secrétaire générale du LCBA, Me Famakan Dembélé, Mamadou Makadji  Alias  ‘’La voix de Sotuba’’ et le président de la ligue de Tombouctou, Salaha Baby. Tous lorgnent le fauteuil de Baba Diarra.

Pour le bien du football, il s’agit de faire un choix judicieux et incontestable afin que le football malien retrouve ses lettres de noblesse. Selon plusieurs observateurs avertis Mamadou Touré di Ba Vieux, un vrai connaisseur du monde du ballon rond au niveau national et international, est le candidat idéal pour sortir la Femafoot de la crise. Sa rigueur, son courage, sa passion du foot, son sens élevé de l’écoute et son expérience font de lui un candidat sérieux, sollicité les acteurs du football au Mali. Durant la crise, Ba Vieux est resté égal à lui-même sans parti-pris. Ce qui atteste chez lui, d’un sens de patriotisme élevé. Selon son entourage, pour lui, seul l’intérêt du Mali est au-dessus de tous. De par son expérience, Ba Vieux, président de la fédération malienne du football, sera en mesure de fédérer tous les acteurs autour des intérêts du Mali. D’ores et déjà, l’homme de Bozola avait acquis le soutien de la majorité des clubs du Mali et dispose ainsi des atouts pour succéder à Baba Diarra. Car, selon les textes en vigueur de la FEMAFOOT, chaque candidat à la présidence doit au moins être parrainé par une voix délibérative qui est  un représentant de ligue, un représentant de club de première division ou encore  un club de championnat  régional.

Drissa Togola

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *