Promotion du monde rural au Mali : Le PPAAO/WAAPP fournit du matériel et des semences agricoles

Au titre de la campagne agricole  2017-2018, des unités mobiles et fixes de traitement et de conditionnement de semences agricoles, mais aussi de semences et divers matériels agricoles et agro-industriels sont fournis par le PPAAO/WAAPP à la Direction Nationale de l’Agriculture (DNA). L’objectif est  d’intensifier la production, la diffusion et l’adoption de technologies améliorées dans les filières prioritaires des produits agricoles. La remise officielle, présidée par le ministre de l’Agriculture, Dr Nango  Dembélé,  a eu lieu le vendredi 16 juin au Centre d’Etudes et d’Expérimentation  sur le Machinisme Agricole au Mali (CEEMA).

Etaient présents, outre le Secrétaire Exécutif du Comité National de la Recherche Agricole, coordinateur du PPAAO/WAAPP-Mali, Dr Aly Kouriba, Sadio Keïta, le Directeur National de l’Agriculture, le Préfet du cercle de Kati, les  représentants de la commune du Mandé, des Directions des services centraux et offices, de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCAM), des Organisations et Associations Paysannes, des professionnels du secteur semencier.

En clair, la DNA a reçu cinq (5) unités mobiles  et une unité fixe de traitement et de conditionnement des semences  végétales (composées d’un tracteur et de la technologie). Mais également, divers équipements post-récolte et de transformation des produits agricoles à l’Association de promotion des femmes (APF). Il s’agit des batteuses de céréales, décortiqueuses de fonio,  séchoirs solaires de fruits et légumes, moulins à marteau, fumoirs de poissons et tablettes de filtrage de l’huile d’arachide. Il faut noter que plus de 3000 tonnes de semences  traitées vont être fournies aux paysans pour la campagne en cours. Tout cela, pour un coût total de 3,8 milliards FCFA.

Dr  Aly Kouriba a tenu à rappeler que le PPAAO/WAAPP est un programme sous-régional ouest-africain de génération et de diffusion des innovations technologiques aux fins de rendre l’agriculture  plus productive et de favoriser l’intégration régionale. C’est un programme  initié par les Etats membres de la CEDEAO avec l’appui du CORAF et le soutien financier de la Banque mondiale. Il s’est réjoui de son bilan jugé positif. Son programme a permis la diffusion des technologies, le financement de 16 projets de recherche à la demande et la diffusion de nombreuses innovations techniques. Ce qui aura touché  plus de 2 037 722 bénéficiaires dont 49% de femmes. Il aura permis la diffusion de 7 000 tonnes de semences  certifiées. Le secrétaire exécutif a souhaité que les moyens fournis permettent d’augmenter la productivité agricole et le développement  d’une vraie industrie semencière, gage d’une diffusion de semences saines et de qualité.

Le ministre de l’Agriculture a noté  le rôle  majeur de  l’agriculture dans l’économie nationale et indiqué qu’il intéresse  plus de 60%  de la population active et participe  pour 30% à 40%  au PIB. Dr Nango Dembélé a également indiqué que l’agriculture procure 60 à 70%   des recettes d’exportation. C’est pourquoi, selon lui, les plus hautes autorités accordent leur attention dans la transformation de ce secteur pour plus de productivité pour nourrir les maliens et exporter sur les marchés régionaux et internationaux.  Il a rappelé les  15% des recettes du budget national que le Président Ibrahim Boubacar Keïta a accordés à l’agriculture afin qu’elle devienne le moteur de la croissance économique et sociale.

Gaoussou Madani Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *