Session du comité de suivi du contrat-plan Etat-ON 2014-2018 : Les signaux au vert malgré quelques difficultés

Les membres du comité de suivi du contrat-plan Etat-ON, se sont réunis le 1er août 2017 à Ségou. Ils ont pu apprécier les réalisations faites par les parties durant le 1er semestre 2017 à travers l’examen du procès-verbal, le point d’exécution des recommandations de la sixième session du Comité de suivi du contrat-plan tenue le 25 avril 2017 et le rapport de suivi de l’exécution des engagements des parties au titre du premier semestre 2017. Il ressort que les perspectives sont bonnes, en dépit des difficultés.

Les sessions du comité de suivi constituent un espace d’échange et de dialogue franc entre les parties pour faire l’état des lieux de la mise en œuvre des engagements en faveur du développement de la zone Office du Niger.

Au cours de cette 7ème session, l’évaluation du semestre a permis aux parties prenantes de constater les importantes réalisations parmi lesquelles, on peut retenir la mobilisation de 16 milliards 523 millions de francs CFA pour la réalisation des études et travaux d’extension et de réhabilitation, la réalisation de l’étude d’aménagement de 4 900 ha de M’Béwani et le démarrage de l’étude d’impact environnemental et social des 4 900 ha de M’Béwani, de l’actualisation de l’étude d’impact environnemental et social des 6 000 ha de Molodo, de l’étude de faisabilité du canal principal de Molodo et de l’auscultation et l’inspection du barrage de Markala.

Aussi, des réalisations de travaux d’entretien des réseaux hydrauliques ont été faites à hauteur de 53,95% à la date du 30 juin 2017, le recouvrement de 83,32% de la redevance eau à la date du 31 mars 2017, le délai contractuel de paiement de 100% de la redevance par les exploitants, à la date du 30 avril, délai de grâce, ce taux a été porté à 92,09% ; la mobilisation de 70% du crédit agricole de campagne, soit 1 milliard 633 millions et le remboursement de 90% de ce montant et enfin la poursuite des efforts d’opérationnalisation du logiciel SIGON avec la saisie de 29% des infrastructures hydrauliques dans la base de données.

Malgré ces avancées, certains indicateurs restent toujours en souffrance. Il s’agit de l’absence de nouvel aménagement et de nouvelle réhabilitation de périmètre qui n’ont pu être réceptionnés durant le semestre, notamment à cause de l’insécurité qui a occasionné les arrêts intermittants des chantiers en cours dans la zone de Molodo. Le niveau d’aménagement des baux accordés aux privés demeure faible avec un taux de réalisation de seulement 17,52%.

Autre difficulté, c’est l’arrêt précoce des pluies sur les hauts bassins du Sankarani et du Niger faisant passer le nombre de jours avec moins de 40 m3/s en aval de Markala de 88 jours en 2016 à 115 jours en 2017.

Le Président Directeur Général de l’Office du Niger, Dr Mamadou M’baré Coulibaly, a remercié l’ensemble des acteurs qui œuvrent pour le développement agricole durable et intégral de la zone Office du Niger.

DTK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *