14ème session ordinaire du Conseil d’Administration de l’ODHD : Le bilan 2019 passé au peigne fin

Le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire a présidé, le vendredi 13 mars 2020, les travaux de la 14ème session ordinaire de l’Observatoire du Développement Humain Durable et de la lutte contre la Pauvreté (ODHD) en présence du Directeur général, Bouréma F. Ballo et l’ensemble des administrateurs.

A l’ordre du jour de cette 14ème session, le procès-verbal de la 13ème session, le compte rendu de la 12ème session ordinaire du comité scientifique, l’état de mise en œuvre des recommandations de la 13ème session ordinaire du CA. Le rapport d’activités 2019, le rapport financier 2019, la prévention budgétaire de 2020 et le programme de travail 2020 ont fait aussi l’objet d’un examen minutieux.

En 2019, l’ODHD/LCP a réalisé des activités relatives à l’atteinte des 6 objectifs opérationnels, à savoir : l’appui au suivi-évaluation du CREDD et des ODD, la promotion et le suivi de l’approche DHD, la réalisation d’études et de recherches sur la pauvreté et la problématique du DHD, le développement de partenariat et le renforcement des capacités, la communication institutionnelle et produits et enfin, le fonctionnement. L’ODHD/LCP a lancé quatre études dont deux finalisées et deux en cours, renforcé les capacités de son personnel et mis en œuvre sa stratégie de communication.

Le rapport financier de 2019 révèle que le budget 2019 a été arrêté en recettes et en dépenses à 735. 887. 588 F CFA suivant l’Arrêté n°2019-1378/MEF-SG du 29 mai 2019, dont 784. 218. 410 FCFA ont été notifiés.

Dans le cadre de la mise en œuvre du budget programme, l’ODHD/LCP est logé dans le programme II de la lutte contre la pauvreté du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire. Ainsi, au titre de l’année 2020, le projet de budget est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 875. 680. 850 FCFA. Les activités porteront essentiellement sur le suivi du CREDD et des objectifs de développement durable, la diffusion du RNDH 2019 et du rapport de l’étude sur «le profil de pauvreté des 703 communes du Mali» et l’élaboration de RNDH 2020.

A l’ouverture de la session, le ministre Hamadoun Konaté a rappelé que le Programme d’appui à la gouvernance, à la résilience économique pour la réduction de la pauvreté (PAGER) est structuré autour de trois composantes. Il s’agit de : l’appui aux politiques et stratégies économiques, le renforcement de l’efficacité de la gestion de l’aide et, enfin, le renforcement de la résilience économique.

Il a indiqué que des résultats significatifs ont été atteints dans le domaine du Développement humain durable grâce à l’appui technique et financier du PNUD à travers le suivi des politiques et stratégies de développement, la réalisation d’études thématiques et la production des rapports nationaux.

Bourama Camara 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *