1er tour des législatives en commune III : Des candidats dénoncent des résultats ‘’tripatouillés’’

Après la proclamation des résultats provisoires du premier tour des élections, une dizaine de candidats réunis au sein d’un collectif dénonce des tripatouillages opérés, semble-t-il, au Gouvernorat du District de Bamako et exigent le recomptage des voix, bureau par bureau.

Safiatou Traoré, Kadidia Fofana, Gérard M. Dembélé, Mamadou Keïta et plusieurs autres candidats aux élections législatives du 29 mars 2020, ont animé un point de presse organisé le dimanche 5 avril au siège du PARENA. Pour dénoncer ce qu’ils appellent fraude massive. Ils pointent un doigt accusateur vers le Gouvernorat du district de Bamako en brandissant les données fournies par leurs différents procès-verbaux. «Sur la base de nos différentes commissions de centralisation, les chiffres distribués par le gouvernorat aux différents candidats ne reflètent pas la réalité des urnes. Nous tenons ainsi à lancer un appelsolennel pour le rétablissement de toute la vérité à travers le recomptage de nos voix en commune III car nous nous acheminons vers la nomination d’un député dans la commune», a déclaré Mme Kadidia Fofana du PARENA.

Le candidat du parti Yèlèma, Mamadou Keïta, a déclaré avoir constaté à son tour des situations incohérentes dans le déroulement du scrutin. «Nous demandons tout simplement que le gouvernorat procède au recomptage des voix pour faire ressortir le suffrage librementexprimé par la population de la commune III», a-t-il souligné.

Pour la présidente du parti Synouma, Mme Safiatou Traoré, les résultats provisoires au sein de la commune III sont loin de la réalité si l’on se réfère aux chiffres présentés par le ministère de l’Administration territoriale. C’est pourquoi, elle a introduit un recours au niveau de la Cour Constitutionnelle. «Nous ne demandons qu’une seule chose : recompter, bureau par bureau, les voix afin que la vérité éclate. Le vote est sacré. La démocratie a pour fondement le vote, personne n’a le droit de confisquer une voix», a lancé Mme Safiatou Traoré. Pour le candidat de l’UDD, Gérard M. Dembélé, ce qui s’est passé en commune III est tout sauf une élection. Le collectif fait confiance en la justice et espère qu’il sera remis dans ses droits.

En réponse à la question de savoir quelle serait leur réaction si la Cour  Constitutionnelle confirmait les résultats, Safiatou Traoré a répondu que le Collectif se résignera à accepter le verdict. ‘’Nous savons que les neuf sages de la Cour ne sont pas manipulables. Nous leur faisons confiance et je sais qu’ils vont rétablir la vérité, Inch’Allah…’’, a-t-elle déclaré.

Bintou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *