25ème session ordinaire du conseil d’administration du FAFPA : Un budget prévisionnel de plus de 7 milliards FCFA pour 2017

En vue d’examiner son budget et programme 2017, le Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et l’Apprentissage (FAFPA) a organisé la 25ème session ordinaire de son conseil d’administration. C’était le mardi 21 mars 2017 dans sa salle de conférences sous la présidence du président du conseil d’administration, Seydou Mamadou Coulibaly. On notait la présence du Directeur, Mohamed Albachar Touré et  de tous les administrateurs.

Selon le PCA Seydou Mamadou Coulibaly, cette session devrait permettre de jeter un regard sur l’exécution du rapport d’activités du dernier semestre 2016, et d’examiner le programme d’activités et le budget 2017. A en croire le président Seydou Mamadou Coulibaly, en termes de perspectives, outre le règlement des arriérés de paiement au titre des exercices précédents, le FAFPA se propose de réaliser 266 projets et plans de formation. Cela sur la base d’une prévision budgétaire en recettes et en dépenses de 7 milliards 598 millions de francs CFA dont 6 milliards 394 millions FCFA. Au cours de cette session, l’ordre du jour prenait en compte, les recommandations formulées lors de la 24ème session sur les points inscrits.

En ce qui concerne les réalisations au 31 décembre, au niveau du secteur moderne, 157 projets ont été réalisés. Les activités ont porté sur le financement des plans/projets de formation des entreprises et des groupements professionnels du BTP, des industries et des mines.

Au niveau du secteur non structuré, 241 projets de formation ont été consolidés et réalisés pour une contribution du FAFPA de l’ordre de 1 279 millions FCFA dans le secteur rural, les services et l’artisanat. Des activités de soutien à la formation, un protocole de collaboration a été signé avec lNIFORD et trois ateliers techniques organisés avec les groupements professionnels membres du conseil national du patronat du Mali pour former les acteurs sur les techniques d’élaboration des projets de formation et sur le système multi-acteur. A ceux-ci, s’ajoutent 90 organismes de formation qui ont été habilités.

A la date du 31 décembre 2016, le taux d’exécution technique était de 69,82% pour une exécution financière de 64,21%.

En perspective pour 2017, le FAFPA entend rester dans la dynamique de financement des plans et projets de formation éligibles tout en priorisant ceux faisant l’objet d’une étude d’ingénierie.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *