2ème édition du Festival International Nianankan (FIN) de Koulikoro : C’est du 27 au 30 avril prochain

Dans le cadre de la promotion du patrimoine culturel de Koulikoro, en voie de perdition, Dramane Konaté dit Darlouche, directeur du festival international Nianankan (FIN) de Koulikoro à travers l’association « Doussou kélen » a présidé une conférence de presse sur les berges du fleuve Niger pour le lancement de la 2ème édition dudit festival. Etaient présents pour la circonstance, Sidi Lamine Traoré chargé de masques et de marionnettes du FIN, Oumar Konaté et de nombreux invités. C’était le samedi 25 mars dernier.

Du 27 au 30 avril prochain, Koulikoro sera le centre de milliers de personnes dans le cadre de la sauvegarde de la culture malienne en général et celle de Koulikoro en particulier.

Cette  deuxième édition du festival international Nianankan de Koulikoro aura comme thème « Le Mali, l’épicentre de la culture mandingue ». Durant quatre jours, de nombreuses activités seront organisées pour le bonheur des festivaliers. « Le concept Nianan sera brièvement expliqué aux participants, il y aura également la promotion du style local, un défilé de mode traditionnel, l’exposition d’objets d’art, des courses de pirogues, le jeu des “bras de fer” entre les différents ténors de la discipline tant prisée par la population, la lutte traditionnelle. En plus de toutes ces merveilles, il y aura aussi un cadre de divertissement avec un méga-concert réunissant les artistes chouchou de la capitale dont Sidiki Diabaté et de nombreuses surprises. Sans oublier les tout-petits, une partie de kermesse sera organisée à leur honneur et enfin une visite guidée sur les sites historiques de Koulikoro sera au rendez-vous », explique le directeur du festival Dramane Konaté Darlouche. Des conférences thématiques seront faites par le conférencier Bourama Soumano.

Cette année, l’accent sera mis sur la qualité des prestations. Ce qui justifie le budget prévisionnel de l’évènement qui s’élève à 47 millions de FCFA.

Bourama Camara, envoyé spécial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *