3ème édition de la Journée de l’Entreprise Privée : Vers l’adoption d’une nouvelle fiscalité pour une meilleure compétitivité

Les 25 et 26 avril, le siège du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) a abrité la 3ème édition de la Journée de l’Entreprise Privée. Pendant deux jours, les panélistes et participants ont échangé sur plusieurs thématiques, dont la nécessité de développer les corridors dans un Partenariat Public-Privé.

La Journée offre aux acteurs du secteur privé, l’occasion de réfléchir sur les actions à entreprendre pour assoir véritablement les bases d’un développement économique au Mali. Le thème retenu cette année est : «Nouveaux corridors de développement et zones économiques : quel impact sur l’entreprise malienne et quelle contribution à la paix, à quelles conditions ?».

Le Secrétaire général du ministère du Développement Industriel, Ibrahima Hama, qui a présidé la cérémonie d’ouverture, s’est dit convaincu que l’initiative contribuera à renforcer davantage la compétitivité des entreprises privées.

La cérémonie a naturellement enregistré la présence d’invités de marque et de plusieurs acteurs du secteur privé, dont le président du CNPM, Mamadou Sinsy Coulibaly. Ce dernier, dans son mot de bienvenue, a rappelé l’historique   de la Journée de l’Entreprise. C’était il y a deux ans, dit-il. Le CNPM a fait le pari de l’organiser comme une contribution du secteur privé malien à la mise en œuvre de la Loi d’orientation du secteur privé. « Cette initiative soutenue par l’Ambassade Royale du Danemark, avait pour ambition de devenir un cadre de référence de discussion des questions touchantes le monde des entreprises ».

Pour Mamadou Sinsy Coulibaly, le thème de cette 3ème édition traduit la volonté des entreprises maliennes de saisir l’opportunité offerte par l’Etat à travers la création de nouveaux corridors et des zones économiques spéciales devant contribuer au renforcement et à l’accélération de la croissance   via les instruments bien encadrés techniquement, dotés d’équipement d’un arsenal juridique, financier et matériel adéquat.

Bintou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *