7ème Session du PPAAO-2A/WAAPP : Dr Kouriba très satisfait des résultats

Dans la salle de conférence de la Direction des Finances et du Matériel du Ministère de l’Agriculture, s’est tenu le 28 novembre 2016, la 7ème session du Comité de pilotage de la phase II du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO-2A). C’était en présence du monde paysan et de la crème de la recherche agricole. On notait la présence du Directeur exécutif et Coordinateur national du PPAAO-2A, Dr Aly Kouriba. La cérémonie était présidée par Abdoulaye Hamadoun Maïga, Secrétaire général du ministère de l’Agriculture.7e-session-du-ppaao-wapp-001
Le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest est une initiative sous-régionale qui regroupe 13 pays de la CEDEAO. Il est coordonné par le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF) et financé par la Banque mondiale (fonds IDA). Son objectif est de générer et de diffuser des technologies « éprouvées » dans les pays de la CEDEAO en vue de pouvoir durablement augmenter de 15% la productivité dans les filières agricoles. Ce, dans l’objectif d’atteindre 6% de croissance agricole. Le programme vise aussi à contribuer à la coopération régionale en matière d’agriculture en Afrique. Les travaux de cette 7ème session ont consisté en l’examen du rapport d’activités 2016, du plan de travail et du budget annuel 2017.
Selon Dr Kouriba, pour la certification aux normes ISO, son programme a accompagné les laboratoires des centres de recherche agronomique de Niono, Sikasso, Sotuba et Mopti. Notamment par la réalisation d’importants travaux d’aménagement de sites, la fourniture d’équipements et de renforcement de capacités des chercheurs. 111 en Master et 158 en Doctorat (dont 52 femmes) sont inscrits dans les grandes écoles du Mali et dans la sous-région.
Pour le coordinateur national du PPAAO- 2A, Dr Aly Kouriba, son programme a permis de mettre en place une stratégie de diffusion des technologies générées par d’autres pays PPAAO. Ce sont, entre autres, du riz pluvial de la Guinée, du mouton Balami, de la chèvre rousse du Niger et du manioc du Ghana. Les résultats obtenus s’illustrent par la mise en application des règlements de la CEDEAO sur la diffusion des textes pour les pesticides, les semences et les engrais. Parmi lesquels, la gestion des connaissances de l’information et des systèmes de communication, la stratégie genre ciblant 40% de femmes et la prise en compte du changement climatique dans la diffusion des technologies. Aux dires du Secrétaire général du département de l’Agriculture, « les bons résultats du PPAAO-2A ont été obtenus grâce à des structures partenaires dont la qualité de la coopération a été d’un apport appréciable dans la conduite du programme », notamment la Banque mondiale et la CORAF. 2774 tonnes de semences certifiées ont été distribuées à 199 639 bénéficiaires dont 89 925 femmes pour favoriser la diffusion à grande échelle et l’adoption des technologies. La production et la diffusion de 80 tonnes de semences de pomme de terre (G3 et G4) ont été réalisées, en plus de l’insémination de 5 746 laitières sur un objectif de 10 000 vaches. Le représentant du Ministre de l’Agriculture, apparemment satisfait des résultats obtenus par le Programme, a réitéré tout le soutien du gouvernement au PPAAO/WAAPP. Il a vivement salué toutes les structures participant à l’amélioration du programme. Aux travailleurs du CNRA, il a loué l’abnégation pour l’atteinte des objectifs du WAPP.
Gaoussou Madani Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *