8 mars, Journée internationale de la Femme : Deux jeunes leaders croisent leurs regards

Mme Kéïta Fatoumata Sangho est la Présidente d’honneur de l’Association pour le développement de l’Afrique (ADA). Tidiani Togola dirige la direction exécutive de la Fondation Tuwindi. Ces jeunes leaders parlent du 8 mars, Journée internationale de la Femme.

Mme Kéïta Fatoumata Sangho : L’égalité homme-femme n’existe pas. C’est un leurre

Le 8 mars est l’occasion privilégiée partout dans le monde pour faire l’état des lieux des droits de la Femme, d’évaluer les acquis en matière d’égalité des sexes et d’intensifier le plaidoyer pour de nouvelles actions visant le plein épanouissement de la Femme.

Pour parvenir à l’égalité des droits, il faudrait déjà faire appliquer les lois en faveur des droits des Femmes. Pour permettre l’application de ces lois et le respect des droits des Femmes, il faudrait un changement profond de nos mentalités, des normes sociales, culturelles, religieuses, voire traditionnelles, qui régissent la société malienne.

Pour un changement dans nos manières habituelles de penser, de voir et d’agir, il faut qu’Hommes et Femmes s’engagent. L’engagement des Femmes Maliennes pour la défense de leurs droits et pour l’égalité des droits, doit être généralisé et ancré au sein de toutes les couches sociales.

L’engagement des hommes en faveur des Femmes doit être inhérent à tous les leaders, et ce, à tous les niveaux de la société.

Engageons-nous pour plus de droits en faveur des Femmes !

Engageons-nous pour plus de protection des Femmes contre les violences et les discriminations !

Engageons-nous pour bannir les injustices et les harcèlements multiformes que subissent les Femmes au Mali !

Engageons-nous pour un accès équitable aux droits et pour l’égalité des chances !

Engageons-nous tous hommes et Femmes !

Pour donner une chance à l’immense potentiel des Femmes !

Pour accroitre l’émergence des femmes et faire de l’autonomisation économique des Femmes une priorité absolue !

Pour lever les obstacles auxquels les Femmes font face parce qu’elles sont Femmes ! Pour réaliser enfin le plein épanouissement des femmes Maliennes !

L’horizon malien commence à s’éclaircir car Hommes et Femmes commencent à s’engager Ensemble. Une Egalité des chances et une égalité des droits, c’est ce dont il s’agit pour la Journée Internationale des Droits des Femmes, le 8 mars, et non de l’égalité entre homme et Femme qui ne se réalisera jamais. Car hommes et Femmes ont été créés différents et ils ne seront jamais égaux. A bien y voir, je ne troquerai pour rien au monde mon statut de Femme (Musulmane, Malienne et Africaine) contre celui de l’homme au nom d’une quelconque Egalité homme-Femme.

Mais indiscutablement, je resterai engagée pour défendre l’égalité des droits pour tous, Femmes et hommes, engagée pour l’égalité de genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *