8ème Edition du Critérium de la Paix : Bourama Diarra a le mieux pédalé !

Sous la présidence de M. Amadou Togola, président de la Fédération malienne du cyclisme, la 8ème édition du Critérium de la paix a mis en compétition 54 cyclistes. Le départ a été donné à 7h30 mn au Boulevard de l’indépendance, le samedi 16 février.

Parrainé par l’honorable Guédjouma Sanogo, élu de Sikasso à l’Assemblée Nationale, la 8ème édition est organisée par la Fédération malienne du cyclisme sous l’égide de l’Union cycliste internationale (UCI). Cette course a mis en compétition 54 cyclistes de talent sur une distance de 123 kms. Le trajet retenu était Bamako-Siby-Bamako, soit 102 kms 200m puis 10 tours du Boulevard de l’indépendance, soit 21 kms pour une distance totale de 123kms 200m.

Etaient prévus au cours de cette course trois sprints intermédiaires ou points chauds. Moussa Togola s’est emparé du premier point chaud à Siby et au retour, au premier passage devant la tribune, Amidou Diallo a dominé le deuxième point chaud. Le troisième point chaud, prévu à la fin du 6ème tour de circuit sur le Boulevard de l’Indépendance,  a vu la domination de Souaïbou Diarra. Chaque point chaud était sanctionné par une récompense de 10.000F CFA.

Au classement individuel, Bourama Diarra dit Bourama de l’USFAS a été le premier à franchir la ligne d’arrivée. Ainsi, il s’adjuge le trophée de cette 8ème édition en empochant la somme de 80.000F CFA. Yaya Diallo, l’ancien champion du Mali est arrivé deuxième, il gagne 60.000 F CFA suivi d’Ichaka Diarra et Issouf Mariko respectivement 4ème et 5ème. Ils empochent 50.000F et 40.000 FCFA. Les dix premiers ont tous été primés.

L’heureux gagnant de cette 8ème édition du Critérium de la Paix  s’est beaucoup réjoui de sa victoire et de la qualité de l’organisation. Pour  lui, la nouvelle année a déjà bien commencé. Il a remercié les organisateurs sans oublier d’encourager ses camarades cyclistes à redoubler d’effort pour les prochaines éditions.

Quant à Guédiouma Sanogo, parrain de cette 8ème édition, il a salué et remercié les organisateurs et souhaité le retour de la paix au Mali. « Le choix de Guédiouma Sanogo, comme parrain de cette 8è édition du Critérium de la Paix est un choix objectif du fait qu’il dénote son attachement à la nation et à la recherche de la Paix et surtout à son attachement à la « Petite Reine » c’est-à-dire le vélo et au cyclisme », a conclu M. Amadou Togola, président de la Fédération malienne du cyclisme.

Bourama Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *