Abdoulaye Idrissa Maïga, nommé Premier ministre : Le dernier ‘’AS’’ de la gouvernance IBK

C’est un homme de confiance du Président de la République qui vient d’être nommé au poste de Premier ministre en remplacement de Modibo Kéïta. Abdoulaye Idrissa Maïga était jusque là Ministre de la Défense et des anciens combattants. Réputé intègre et très proche de la famille présidentielle, le 4ème Premier ministre du quinquennat est la dernière carte du régime à seulement un peu plus d’un an de la présidentielle prévue en juillet 2018. 

Le décret numéro 0315/P-RM du 08 avril 2017 signé par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta et lu à la télévision nationale par le ministre Secrétaire général de la Présidence, Soumeylou Boubèye Maïga, a mis fin aux rumeurs. Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta a nommé Abdoulaye Idrissa Maïga, premier ministre en remplacement de Modibo Kéïta qui a démissionné vendredi 07 avril de son poste.

Né le 11 mars 1958 à Gao, Abdoulaye Idrissa Maïga a fait ses études à l’Institut Polytechnique Rural (IPR) de Katibougou où il décrocha, en 1981, son diplôme d’ingénieur des Sciences appliquées, Spécialité « Elevage ». Par la suite, le nouveau locataire de la Primature élargira ses domaines de compétence. Ainsi, il devient  spécialiste des questions de développement rural intégré, de la gestion de projets des systèmes d’évaluation et des systèmes fonciers. Il est également spécialiste des Projets agricoles et de Gestion des ressources naturelles.

Sur le plan professionnel, Abdoulaye Idrissa Maïga occupa son premier poste en 1982, en qualité de Chef de l’antenne pastorale de Gao relevant du Ministère de l’Elevage et de la Pêche. Il fut, entre 1999 et 2001, coordinateur des projets d’Elevage de la région de Mopti. De 2001 à 2003, il était chercheur associé au Ministère du développement rural et chargé de programmes auprès de la Cellule de Planification et de Statistique de ce département.  De 2003 à 2008, il est chef de Département « Etudes et Suivi des milieux » de l’Agence du Bassin du Fleuve Niger à Bamako. Depuis cette date, il officie comme consultant auprès des organismes nationaux et internationaux.

Il est aussi connu sur le terrain de la défense et de la protection des droits de l’homme. De 1990 à 1999, il fut Secrétaire général adjoint de l’Association malienne des Droits de l’Homme (AMDH).

Le nouveau Premier ministre est un cadre politique, un tisserand bon teint, membre fondateur du Rassemblement pour le Mali (RPM), il a longtemps été l’adjoint de Dr Bocary Tréta au poste de Secrétaire général. En 2013, le candidat Ibrahim Boubacar Kéïta place sa confiance au secrétaire général adjoint de son parti pour conduire sa campagne à l’élection présidentielle. Directeur de campagne, Abdoulaye Idrissa Maïga s’est distingué par sa grande probité dans la gestion des sous de la campagne. Ce qui a rehaussé le niveau de confiance et d’estime que le Président Ibrahim Boubacar Kéïta avait en ce cadre très pragmatique. A la faveur du dernier congrès ordinaire du RPM, il devient 1er Vice-président.

En avril 2014, il entre dans le gouvernement avec sa nomination à la tête du ministère de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement. Homme de terrain, il effectue régulièrement des missions à l’intérieur du pays. En janvier 2015, il quitte le département de l’environnement pour celui de l’administration territoriale et de la décentralisation. Jusqu’à sa nomination, le 8 avril dernier au poste de Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga était le ministre de la défense et des anciens combattants. Partout où il est passé, il s’est distingué par son sérieux, sa rigueur, son abnégation et surtout son souci de résultats. C’est un responsable qui sait faire preuve d’autorité et qui a la lourde charge de redresser la situation fragilisée par les nombreuses grèves et l’insécurité.

Depuis l’accession d’Ibrahim Boubacar Kéïta à la magistrature suprême, c’est la première fois qu’un cadre du parti au pouvoir prend les commandes de la Primature. Loyal, honnête, méthodique et très rigoureux, Abdoulaye Idrissa Maïga est sans doute la dernière énergie que le Président IBK a décidé de jeter dans la bataille pour concrétiser le fameux slogan « Le Mali D’abord » et pour l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens. En tant que directeur de campagne, il a réussi à faire élire IBK en 2013. En tant que Premier ministre, réussira-t-il à le faire réélire en 2018 ? Est-il l’homme providentiel qui pourra sauver le régime en proie à d’énormes difficultés et préparer la réélection du Président IBK en 2018 ? Difficile de l’affirmer tant les défis sont énormes et urgents dans tous les secteurs.

 Abdoulaye Idrissa Maïga a consulté la classe politique hier !

A peine nommé, le nouveau premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, a pris langue avec la classe politique malienne (Majorité et Opposition). La journée du dimanche 09 avril 2017, a été certainement très chargée pour lui. Après avoir rencontré les partis de la majorité présidentielle, Abdoulaye Idrissa Maïga a été ensuite au siège de l’opposition où il s’est entretenu avec les partis de l’opposition républicaine et démocratique. Ces consultations s’inscrivent sans doute dans la logique de la formation de la nouvelle équipe gouvernementale. Que se sont-ils dit ? Ont-ils convenu sur une possible participation de l’opposition dans le prochain gouvernement ?  La formation de l’équipe gouvernementale annoncée pour ce lundi nous édifiera davantage.

Daouda T. Konaté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *