Adoption de la loi portant protection des défenseurs de droits de l’homme : L’ODHP sollicite le Médiateur de la République

L’Observatoire des Droits Humains et de la Paix (ODHP) poursuit sa campagne de plaidoyer en faveur de l’adoption de la loi portant protection des défenseurs de droits de l’homme. La délégation de l’ODHP a été reçue, le 17 novembre dernier, par le Médiateur de la République, Baba Hakib Haïdara. modelisation-01
Depuis quelques semaines, l’ODHP mène une campagne de sensibilisation et de plaidoyer en faveur de l’adoption de la loi portant protection des défenseurs des droits de l’homme au Mali. Le 17 novembre dernier, l’équipe de plaidoyer de l’ODHP a été reçue par le Médiateur de la République, Baba Hakib Haïdara, entouré de certains de ses collaborateurs. Selon le chef de la délégation de l’ODHP, Abdoulaye Sangho, cette rencontre s’inscrit dans le cadre du plaidoyer en faveur de l’adoption de la loi portant protection des défenseurs des droits de l’homme. « Nous sommes venus demander votre soutien pour l’adoption de cette loi », a souligné Abdoulaye Sangho tout en remerciant le Médiateur de la République et ses collaborateurs. De l’avis d’Amadou Sagara, membre du Conseil d’Administration de l’ODHP, la nécessité de l’adoption de cette loi s’est justifiée avec la crise multidimensionnelle que notre pays a connue en 2012. « Nous sommes devant vous pour présenter la loi et demander votre soutien pour son adoption », a plaidé Amadou Sagara.
Le Secrétaire permanent de l’Espace d’Interpellation Démocratique (EID), Monsieur Sissoko, s’est réjoui de cette initiative.
La Directrice de Cabinet du Médiateur de la République, Mme Traoré Nènè Sissoko, a juste rappelé que l’adoption de cette loi fait partie des recommandations des sessions précédentes de l’EID. Après avoir écouté religieusement, le Médiateur de la République a salué cette initiative de l’ODHP : « Nous parlons le même langage », a-t-il dit. Pour lui, le Médiateur de la République ne peut pas être en dehors d’un combat pour la liberté et la protection des défenseurs des droits de l’homme. « Nous sommes disposés à travailler avec vous. Votre combat est justifié et mérite tout le soutien », a-t-il précisé tout en rassurant la délégation de l’ODHP de son accompagnement pour l’adoption de la loi.
OB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *