Affaire Nouhoun Tapily contre Mamadou Sinsy Coulibaly : Report sine die !

L’interrogatoire du président du Conseil national de patronat du Mali n’a pu être possible hier mercredi par le juge de la Commune IV et a été reporté à une date ultérieure. Pour cause : Mamadou Sinsy Coulibaly a été empêché d’accéder à l’enceinte même au tribunal par une foule surexcitée de ses ‘’fans’’ qui exige, pour une question d’équité devant la justice, la démission préalable du plaignant, Nouhoum Tapily.

Hier Mercredi, le Président du Conseil national du patronat du Mali, Mamadou Sinsy Coulibaly, avait rendez-vous au tribunal pour son interrogatoire suite à la plainte déposée par le président de la Cour suprême, Nouhoum Tapily, pour injures et outrage à magistrat.

A 08 h 36 déjà, les groupements et plateformes de soutien, spontanément constitués autour de lui depuis les révélations fracassantes qui lui ont valu ce procès, avaient pris d’assaut la devanture du tribunal de première instance de la commune IV. Le tintamarre délibérément provoqué avec les sifflets et trompettes était tout simplement indescriptible. Sur les pancartes et banderoles déployées, on pouvait lire : ‘’Tapily, dégage !’’, ‘’Tapily, démissionne !’’ ‘’La plateforme contre la corruption au  Mali et le chômage soutient Mamadou Sinsy Coulibaly dans la lutte contre la corruption !’’, ‘’Le développement du secteur privé sans Tapily à la Cour suprême ‘‘Nous voulons une justice sans Tapily !’’.

Les manifestants de plus en plus nombreux ne faisaient aucun mystère de leur détermination à voir le président de la Cour suprême se démettre de ses fonctions avant toute procédure. Aux environs de 09 heures, lorsque le patron du CNPM arriva et voulut accéder à l’intérieur de l’édifice, il en a été encore plus bruyamment empêché par une foule surexcitée. La démission préalable de Nouhoum Tapily de la tête de la Cour suprême. Ou rien.  Pour une question d’équité entre les citoyens!

C’est cet incident qui été à l’origine du report de l’interrogatoire, a-t-on appris auprès du représentant du SYNACODEM dans les locaux du tribunal. Il faut ajouter qu’un dispositif sécuritaire impressionnant avait été dépêché pour assurer le maintien d’ordre.

« Dans les conditions normales, Nouhoum

Tapily doit démissionner »

A défaut de l’audition de Mamadou Sinsy Coulibaly, nous avons recueilli sur place, les impressions de Sambou Sarr, président du Réseau des petites et moyennes entreprises, sur cette affaire qui oppose le président du CNPM et le président de la Cour suprême. Visiblement, il a déclaré que le président de la Cour suprême devra d’abord démissionner pour qu’il y ait une équité de justice entre les deux protagonistes. « …dans les conditions normales, Nouhoum Tapily doit démissionner … Nous sommes dans un pays où le mensonge ne saurait  être accepté, mais, il faut qu’il ait une équité entre les citoyens devant la justice. Nous ne disons pas qu’il est coupable car jusqu’à présent il y a la présomption d’innocence…», a-t-il commenté.

Bintou Diarra

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *