Agence Malienne de Métrologie (AMAM) : Conformes aux prescriptions règlementaires, les instruments de mesure sont gage de compétitivité aux niveaux national et international’’

L’Agence Malienne de Métrologie a pour objectif primordial, la conformité des instruments de mesure aux prescriptions règlementaires, gage d’équité dans les transactions commerciales, de préservation de la santé et de la sécurité et de compétitivité des entreprises.

Etablissement publique à caractère administratif doté de la personnalité juridique et de l’autonomie de gestion, l’AMAM  a été créée par l’Ordonnance N° 2017-014/P-RM du 06 mars 2017.

Ses missions consistent  principalement à :

– participer à la mise en œuvre de la règlementation nationale relative à la métrologie ;

– instruire et suivre les dossiers de demande d’agrément des fabricants, réparateurs, installateurs et de tous autres prestataires de service de métrologie ;

–  établir, conserver,  entretenir et améliorer de façon continue les étalons nationaux ;

–  superviser les sociétés privées auxquelles certaines tâches techniques sont déléguées en matière de métrologie ;

–  mener des études et enquêtes en matière de métrologie ;

– fournir des étalons légaux en fonction des besoins du pays ;

– diffuser la documentation et l’information en matière de métrologie ;

-émettre des avis en matière de métrologie ;

– mettre en œuvre le contrôle métrologique

– exécuter le travail technique et la coordination en métrologie ;

– assurer la surveillance du marché en matière de métrologie ;

– assurer la surveillance métrologique – représenter l’Etat dans les organisations régionales et internationales de métrologie ;

– conduire toute activité s’inscrivant dans le cadre des règlementations nationales et régionales en matière de métrologie ;

– gérer le laboratoire de métrologie ;

– participer à l’élaboration des normes en matière de métrologie ;

–  jauger les récipients mesure ; de procéder à l’étalonnage des instruments de mesure ;

– entreprendre toute action de formation et de perfectionnement en matière de métrologie.

9423 instruments de mesure soumis aux opérations de vérifications en 2018 avec un taux de conformité de 87, 61%

Pour l’accomplissement de sa mission, l’AMAM dispose d’un laboratoire de métrologie équipé d’étalons de vérification d’instruments de mesure et d’un personnel qualifié qui s’étoffe d’année en année d’agents formés au Centre Régional de Formation Supérieure en Métrologie« CREFSEM » de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire. A la date d’aujourd’hui, l’Agence dispose de dix (17) agents assermentés pour la mise en œuvre des activités de contrôle métrologique légal.

Pour atteindre les objectifs à elle assignés par son Conseil d’administration, la Direction de l’Agence lance chaque année sur l’ensemble du territoire une campagne de vérification périodique d’instruments de mesure qui se déroule du 02 janvier au 31 mars.

Au terme de ce délai, tous les détenteurs d’instruments de mesure réglementés, utilisés dans les domaines prévus par la Loi N°2016-001du 04 février 2016 instituant le système national de métrologie en République du Mali, non soumis à la vérification périodique, feront l’objet de sanctions prévues par la réglementation en vigueur.

Au cours de l’année 2018, première campagne de vérification périodique des instruments de mesure de l’Agence, indique le Directeur général, M. Lansina Togola, 9423 instruments de mesure ont été soumis aux opérations de vérifications avec un taux de conformité de 87, 61% contre 12,39% de non-conformité.  A ce jour, les résultats de la campagne 2019 sont déjà largement au-delà de ceux de 2018.

Les catégories d’instruments faisant l’objet de vérifications sont :

– ceux du pesage et les masses (balances, bascules, ponts- bascules, pèse-balles, pèse-personnes, pèse-essieux),

– les instruments de mesure de volume de liquide autre que l’eau (distributeurs de carburant des stations-service et points de vente, des compteurs volumétriques des dépôts),

– les compteurs d’énergie électrique et d’eau potable froide, les tensiomètres médicaux et le jaugeage des camions citernes et des cuves de stockage des hydrocarbures.

En outre, l’Agence intervient dans le contrôle des préemballés et assimilés.

Les acteurs économiques détenteurs d’instruments de mesure doivent adhérer au contrôle métrologique.

Selon le Directeur général, à l’Agence Malienne de Métrologie, l’objectif primordial est la conformité des instruments de mesure aux prescriptions règlementaires, gage d’équité dans les transactions commerciales, de préservation de la santé et de la sécurité et de compétitivité des entreprises.

Pour l’atteinte de cet objectif, la Direction Générale de l’Agence, suivant les recommandations et orientations de son Conseil d’Administration, s’est attelée depuis août 2017 à l’information et à la sensibilisation des acteurs économiques détenteurs d’instruments de mesure à travers les canaux de communication ou lors de ses rencontres dans les marchés et les unités industrielles. A travers ses activités de contrôle métrologique et de communication, l’AMAM assure sa mission régalienne de contribution, à la protection des intérêts économiques du consommateur et d’appui -conseil aux acteurs économiques.

« Nous profitons de cette opportunité pour inviter les acteurs économiques (commerçants et industriels) détenteurs d’instruments de mesure à adhérer au contrôle métrologique gage de compétitivité au niveau national, sous- régional et régional ».

A l’adresse du consommateur, l’AMAM informe que ses marques de vérification sont de :

– couleur  grise pour les instruments de mesure neufs ou réparés ;

– couleur verte pour les instruments de mesure en service conformes;

– couleur rouge pour les instruments non conformes, dont l’usage est interdit jusqu’à leur mise en bon état de fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *