Association des Organisations Professionnelles paysannes : Un acteur de développement des techniques de production saine et durable

Créée le 15 septembre 1995 à Koutiala, l’Association des Organisations Professionnelles Paysannes (AOPP) vise à défendre les intérêts des producteurs et à accroître leur participation à la définition et à la mise en œuvre des politiques et programmes de développement rural à tous les niveaux. A son actif aujourd’hui, elle compte deux cents cinquante organisations paysannes de taille et de natures diverses, réparties sur l’ensemble du pays et regroupe environ trois millions de paysans maliens. Un véritable acteur de développement des techniques de production saine et durable au Mali.

Soucieux de répondre aux besoins de renforcement des capacités techniques et économiques des producteurs, l’AOPP a crée cinq commissions thématiques entre 1997 et 2003. Ces commissions sont, entre autres : la Commission Formation, la Commission Céréale, la Commission Coton, la Commission Fruits et Légumes et  la Commission Élevage.

En 2000, elle s’est engagée dans un processus de décentralisation avec la création des AOPP Régionales.

Dans le cadre de son autonomisation, l’AOPP s’est dotée par acquisition villageoise, d’une parcelle de 10 ha dans la commune rurale de Sanankoroba dans le village de Tandianabougou située à 60 km de Bamako. Cette parcelle sera le principal marché pour l’écoulement des produits. Les réalisations effectuées aujourd’hui sur cette ferme sont : un forage équipé d’un système d’exhaure solaire complet, d’une capacité de 22,2 mètres- cubes par heure, un grand magasin de stockage, une maison pour le gardien et une toilette externe.

Adaptation de l’agriculture au changement climatique

La Ferme Agro-Ecologique aura pour missions de : Développer des techniques de production saine et durable en s’appuyant sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes et la préservation des variétés locales, tout en amplifiant le potentiel économique, contribuer à une meilleure connaissance et large diffusion des pratiques paysannes innovantes susceptibles d’atténuer les effets néfastes du changement climatique, être un centre de ressources au service du développement rural par la formation des jeunes agriculteurs pour une transformation de l’Agriculture et du mouvement paysan malien, être une source de revenu durable pour soutenir l’autonomie financière de l’AOPP.

Adapter l’Agriculture malienne aux effets du changement climatique

Pour sa réussite, l’AOPP, dans ses objectifs globaux, entend contribuer à l’adaptation de l’Agriculture malienne aux effets du changement climatique et à  son autonomie financière par la promotion des pratiques de l’Agro-Ecologie.

Comme objectifs spécifiques il s’agit, pour elle, de faire localement la production maraîchère, céréalière, aviaire, piscicole, semencière en utilisant les pratiques de l’agro-écologie, conduire des expérimentations sur les pratiques innovantes et les variétés locales pour leur mise en valeur, organiser sur la ferme, des visites et des formations de ses membres pour une meilleure adoption des pratiques innovantes de production et de l’agro-écologie et conduire des actions de plaidoyer pour placer l’agro-écologie au cœur des programmes de recherche et d’enseignement agricole.

Résultats attendus

Les différentes productions génèrent des revenus contribuant à l’autofinancement de l’AOPP,

-Des pratiques innovantes sont identifiées, testées, capitalisées et largement diffusées ;

-L’AOPP dispose d’un vivier de formateurs endogènes maîtrisant des techniques d’agro-écologie ;

-Le centre de formation est fonctionnel et les producteurs formés ont adopté les pratiques apprises ;

-L’AOPP dispose d’arguments valables pour convaincre les décideurs et a su nouer des alliances avec les chercheurs, enseignants des écoles d’enseignement agricoles et le mouvement biologique tant au plan national qu’international ;

Les atouts de la ferme

La ferme agro-écologique, en plus d’être un site de production orienté vers le marché, se veut avant tout d’être un outil pédagogique au service de la formation paysanne. Elle permettra dans ce domaine de valoriser les expériences développées par l’AOPP depuis deux décennies. En effet, l’approche de formation prônée par l’AOPP consiste à promouvoir un service paysan de formation, qui se caractérise par son impact immédiat sur les différentes activités professionnelles des populations pour permettre :

-Une augmentation de la productivité avec une diversification de la production et le développement des services situés en amont et en aval,

-une éducation en culture générale qui devient un moyen de “rattrapage social” et d’intégration pour les illettrés et les déscolarisés,

-une capacité de recherche et d’accès à l’information nécessaire par les participants aux formations,

-une implication active des populations dans l’organisation et la gestion de leur formation permettant de disposer d’un système de formation pérenne avec un mode de fonctionnement à moindre coût.

La Ferme Agro-Ecologique offrira à l’AOPP un cadre d’expression, de confirmation et de valorisation de la créativité paysanne à travers la conduite d’expérimentation sur les pratiques innovantes identifiées auprès des producteurs. Elle sera aussi un cadre de réflexions et d’échanges paysans en vue de proposer des alternatives pour le changement climatique.

Comme partenaires, il faut citer la DDC, HSI, AFD-CCFD Terre Solidaire, SOS Faim IDA, PROFEIS. Les groupes-cibles sont les bénéficiaires directs du projet, les membres de l’AOPP.

Le centre est ouvert à tous les producteurs du Mali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *