Attentat contre le MOC à Gao : Le geste de solidarité des Tisserands aux victimes

Une importante délégation du Rassemblement pour le Mali conduite par son secrétaire général adjoint, Aly Kouriba, était à Gao le 28 janvier dernier pour présenter ses condoléances et apporter son soutien aux victimes de l’attentat contre le camp du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC).

La forte délégation du RPM comprenant des membres du bureau politique national, du bureau national des femmes et des jeunes, du groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale, a atterri aux environs de 10 heures à l’aéroport de Gao. A l’accueil, de nombreux militants de la section RPM de Gao sont là pour souhaiter la bienvenue à Aly Kouriba et à sa suite. La délégation met le cap sur le gouvernorat de la région de Gao où l’attendait le gouverneur Seydou Traoré. Quelques poignets de mains et des échanges dans le bureau du chef de l’exécutif régional avant de prendre la direction de l’hôpital régional Moulaye Touré qui accueille les blessés de l’attentat du 18 janvier contre le camp du MOC. Le Directeur général de l’hôpital de Gao, Dr Amadou Maïga reçoit la délégation du RPM accompagnée par le gouverneur. Les salles qui hébergent les blessés sont visitées les unes après les autres. Aly Kouriba et ses camarades saluent les blessés tout en leur souhaitant un prompt rétablissement. « Je me porte bien par la grâce de Dieu. C’est gentil. Cette visite nous réconforte », lance le jeune Mohamed assis sur son lit. Selon Dr Amadou Maïga, à cette date du 28 janvier 2017, il y a 53 blessés qui reçoivent des soins quotidiens. Leur état de santé est stable et 42 des 113 blessés ont été évacués sur Bamako. Sur place, la délégation remet aux responsables de l’hôpital deux tonnes de riz pour aider à la prise en charge des blessés. Après la visite aux blessés, la délégation est retournée au gouvernorat pour présenter dans la salle de conférence ses condoléances aux notables, chefs religieux, responsables politiques et militaires de Gao. Cette visite, a précisé le chef de la délégation, s’inscrit dans le cadre des événements douloureux qui ont endeuillé le 18 janvier dernier la nation malienne à travers l’attentat contre le Camp du MOC. Pour Dr Aly Kouriba, cette mission a pour seul but d’exprimer toute la compassion et la solidarité du peuple du RPM suite à l’attentat contre le camp du MOC.

Des appels à l’union et à la solidarité

Le chef de la délégation du RPM a rendu un hommage aux victimes. « Ces jeunes gens ont cru en la paix, en l’avenir du pays. Leur sacrifice ne sera pas vain. Que leur sacrifice inspire tous les maliens…Je voudrais, en cette circonstance, demander à tout le monde de prier pour le repos de l’âme des disparus et de prier pour le Mali qui est le bien commun à nous tous», a-t-il souhaité. Il a réaffirmé la détermination du peuple du RPM pour la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation. « Il n’y a pas d’autres choix pour le Mali que la paix », a déclaré le secrétaire général adjoint des tisserands en appelant que le Mali est un pays multiculturel, multiethnique et de tolérance.

Au nom des notables, Hamidou Maïga a salué ce geste, « nous sommes très contents de ce déplacement en grand nombre de la délégation du RPM » avant de lancer un appel à l’union et à la solidarité. « Soyons unis et solidaires. Personne ne fera ce pays à notre place ». Le gouverneur de Gao, Seydou Traoré, s’est réjoui de cette initiative des Tisserands. « C’est moi qui remercie tout le monde. Nous ne sommes pas seuls et nous ne serons pas seuls. Resserrons nos rangs. Le bout du tunnel n’est pas loin », a-t-il déclaré en rappelant que l’objectif des auteurs de l’attaque contre le MOC était de freiner le processus de paix. Au cours de cette cérémonie, la délégation du RPM a remis un million de FCFA au gouverneur de Gao. La section RPM a offert 500 000 FCFA. Au nom de Soumeylou Boubèye Maïga, Ministre Secrétaire général de la Présidence de la République, Moussa Maïga  a remis à Seydou Traoré la somme d’un million. « Merci pour cette chaîne de solidarité », a-t-il lancé.  Une Fathia de l’iman Seydou Abdallah a mis fin à la cérémonie. La délégation a salué les militants au siège de la Section RPM de Gao avant de regagner Bamako dans l’après-midi.

Chiaka Doumbia*envoyé spécial à Gao*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *