Billet : Kita by bus: Les villes renaîtront !

Des villages entiers continuent à plonger dans le gouffre de la misère faute de…trains. Car les rails constituaient l’artère irrigant par sa sève cet autre corridor du développement. Pendant que certains habitants très spécialisés d’El Soudan discutaient en classe…pardon, en conclave, Kono sortit en récréation aux flancs du mont Mandingue : zen, méditation, réflexion contre unité, paix, réconciliation…quelle touchante trilogie entre exhortation et tohu-bohu ! De Kati jusqu’aux flancs de cette majestueuse montagne narguant le temps, Kono constata, à part quelques ilots de bonheur, que l’océan de misère étendait  ses berges. Les mêmes petites activités économiques par les mêmes personnes, de père en fils, de mère en fille ! Malgré tous les atouts du coin ! Scandale géologique !

Afin que la vie chante à nouveau le long des rails, Kono pourrait bien susciter une marche pacifique…spontanée de Kita au camp Soundiata. Mais là, faut pas fâcher dè !

Kono Diby KONATE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *