Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau des Entreprises Industrielles : 2020, une année charnière pour la consolidation des acquis

Le Conseil d’administration du Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau des Entreprises Industrielles (BRMN) a tenu, le 26 décembre 2019, sa 11ème session sous la direction de son Président du Conseil d’administration, Lanfia Camara, en présence du Directeur général, Hamadoun Abba.

Selon Lanfia Camara, Président du Conseil d’administration du BRMN, l’année 2019 a été caractérisée par une situation budgétaire globalement satisfaisante à tous les niveaux d’exécution pour le bureau, la non mobilisation des ressources propres mais aussi de celles des partenaires et le manque de personnel financier et technique. Cela a eu un impact sur la mise en œuvre des opérations financières au profit des fournisseurs et prestataires du BRMN, a-t-il déclaré.

«Le Programme de restructuration et de mise à niveau des entreprises industrielles (phase de relance 2017-2019) dont le coût est estimé à 9 milliards 282 millions de francs CFA a été adopté par le Gouvernement le 7 septembre 2017 et prend fin le 31 décembre 2019. La tutelle nous avait instruit, compte tenu de son démarrage en retard de 8 mois, d’envisager son évaluation à mi-parcours et de prendre des dispositions pour sa propagation en 2020. Les résultats de cette évaluation à mi-parcours entreprise en novembre 2019 sont disponibles avec les dossiers de prorogation de la phase de relance en 2020 qui vous seront soumis incessamment pour leur adoption», a souligné Lanfia Camara.

Le Président du Conseil d’administration a témoigné sa gratitude au gouvernement pour sa disponibilité à accompagner les entreprises en vue d’améliorer leur performance économique et aussi au secteur privé. Il a appelé les administrateurs à faire preuve de vigilance dans l’examen des dossiers soumis à leur appréciation. « Je suis convaincu que vous serez suffisamment inspirés et vigilants pour apporter plus de valeur ajoutée à la satisfaction de toutes et de tous. J’ose aussi espérer que de cette session sortiront des conclusions, des observations et des commentaires de la plus haute importance qui permettront d’améliorer nos produits et services », a lancé Lanfia Camara.

Interrogé par la presse à l’issue de la session, le Directeur général du BRMN a fait le bilan des activités menées au cours de l’exercice 2019. Selon lui, son service a procédé à la sensibilisation de 50 entreprises pour leur adhésion au programme. Le BRMN a fait, selon Hamadoun Abba, un pré-diagnostic d’une dizaine d’entreprises. Aussi, il a précisé que l’étude diagnostique stratégique de huit entreprises a été réalisée. « Nous sommes en train de voir comment continuer ces mêmes activités au cours de l’année 2020 », a-t-il fait savoir. A en croire Hamadoun Abba, les principales contraintes auxquelles le Bureau fait face, concernent essentiellement la mobilisation des ressources propres et celles des partenaires. Le Bureau manque de personnel. Ce qui l’oblige à faire appel à une assistance technique qui a son coût, a-t-il regretté.

Au cours de cette 11ème session du conseil d’administration, les administrateurs ont examiné le projet de programme d’activités de 2020 chiffré à neuf cent soixante douze millions (972 000 000) de francs CFA, le budget prévisionnel équilibré en recettes et dépenses à trois cent quatorze millions deux cinquante-deux mille huit cents francs (314 250 800) CFCA. Ils ont adopté les résultats des études stratégiques globales de 07 PME/PMI dans le cadre du dispositif de soutien à ces entreprises avec la BCEAO.

CD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *