Cabinet de l’éducation nationale : 59 cadres font valoir leurs droits à la retraite

Le 6 mars 2017, au Centre Nation de Recherche de l’éducation non Formelle, 59 cadres et agents retraités du 31 décembre 2016 du cabinet de l’éducation nationale ont officiellement fait leurs adieux à leurs collègues et collaborateurs.

Ils sont issus du cabinet, des services nationaux et rattachés au département de l’Education Nationale. Il s’agit, entre autres, des administrateurs scolaires, des chercheurs confirmés dans les sciences de la langue et du langage, des praticiens confirmés dans le partage des connaissances et des savoirs avec les enfants, les jeunes et les adultes, des formateurs et  du personnel d’appui.

Prenant la parole au nom des retraités, Alpha Amadou Djithéye a précisé que pour avoir un système d’éducation de bonne qualité, il faut d’abord des enseignants de qualité et des manuels scolaires appropriés. « Si vous avez des classes débordées avec plus de cent élèves, l’enseignement deviendra difficile », a-t-il rappelé. Après avoir déploré les grèves incessantes dans les écoles, Alpha Amadou Djithéye précise : « Il y a un temps pour l’apprentissage. Pour avoir de la qualité, le temps de l’apprentissage doit être au moins 172 jours par année scolaire. Au Mali, nous sommes en moyenne à 122 jours. Les pays voisins comme le Burkina et le Niger, sont entre 160 et 190 jours. Cela veut dire que l’apprentissage, c’est à l’école. Mais malheureusement, nous sommes en grève matin et soir, tous les jours. Je ne suis pas contre les revendications, mais ces perturbations sont des réalités au Mali ».

Le ministre de l’Education Nationale, Kénékuo dit Barthélemy Togo a salué ces retraités. « Au nom du gouvernement, je voudrais vous remercier pour votre immense contribution à la formation de la jeunesse malienne et pour votre participation efficiente à la construction d’un système éducatif  porté à offrir à tous, filles et garçons, femmes et hommes, une formation de qualité, pour l’épanouissement personnel et pour une contribution efficiente au développement de notre pays », a-t-il souligné.

Selon le ministre, tout au long de leurs carrières, ces 59 cadres et agents ont parcouru le pays pour semer et fructifier les connaissances, pour collecter, traiter et diffuser les savoirs, pour défendre et illustrer les vertus et les valeurs de notre système éducatif.

A la fin de la cérémonie, les retraités ont reçu chacun un diplôme de reconnaissance du Département en charge de l’Education Nationale.

 Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *