Cambriolage à la périphérie de Bamako : Ali Sidibé activement recherché par le 14ème arrondissement

Partager cet article

Après avoir neutralisé ses complices Moussa Sanogo, Mohamed Togola et Ayouba Sanogo, le commissariat de police du 14ème arrondissement de Bamako recherche activement Ali Sidibé pour sa participation à plusieurs opérations de cambriolage et d’attaque à main armée à la périphérie de Bamako. 

Sur plainte du sieur Sylla dont le commerce a fait l’objet de cambriolage à Naréna, dans le Mandé profond, le commissariat de police du 14ème arrondissement de Bamako est sur les traces d’une association de malfaiteurs spécialisée dans le braquage de boutiques et les attaques à mains armées. Cette bande opère dans les environs de la capitale. De sources policières, plusieurs commerces et personnes ont reçu la visite de ces bandits.

Suite à une exploitation intelligente des téléphones volés dans la boutique du sieur Sylla, les enquêteurs du commissaire divisionnaire Kadiatou dite Kady Tounkara ont pu localiser Moussa Sanogo, logé à Magmambougou, réparateur de motos. Selon ses propos, c’est Ali qui lui amenait des engins d’occasion à vendre. Des perquisitions dans ses magasins ont permis de retrouver effectivement 3 motos (Jakarta, X one et Sanili) et une trentaine de façades de Jakarta.

D’autres malfrats sont tombés dans le filet de l’équipe de la brigade de recherche pilotée par le perspicace Lieutenant de police Mamadou Kébé. Il s’agit de Mohamed Togola et Ayouba Sanogo. Ali Sidibé est le chef de ce gang. Il est connu dans les archives de la police nationale. Il loge à Mountougoula dans une villa luxueuse où les enquêteurs ont trouvé divers articles des boutiques, 15 téléphones portables, des pièces de monnaie d’une valeur de 30. 000 FCFA.

Le délinquant qui a déserté son domicile est activement recherché par les limiers du 14ème arrondissement. Dans sa fuite, il ne cesse de menacer les enquêteurs voire de les narguer en jurant que ses complices seront rapidement libérés par ses soins. Sans doute compte-t-il sur la puissance de ses réseaux ?

En attendant, ses complices Moussa Sanogo, Mohamed Togola et Ayouba Sanogo ont été mis à la disposition du Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de la Commune IV du district de Bamako.

B Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site réalisé et hébergé par: Oxadel
Montrer les boutons
Cacher les boutons