CAN Gabon 2017 : Ce que des supporteurs pensent des Aigles du Mali

La Coupe d’Afrique des Nations de Football (CAN) commence ce samedi 14 janvier 2017 au Gabon. A cette grand-messe du ballon rond, seront présentes les équipes du Gabon, de la Guinée Bissau, du Burkina Faso, du Cameroun, de l’Algérie, du Zimbabwe, de la Tunisie, du Sénégal, de la Côte-d’Ivoire, du Togo, de la RD Congo, du Maroc, du Ghana, de l’Ouganda, du Mali et de l’Egypte. Ces équipes sont en course pour le trophée continental, présentement aux mains des Eléphants de la Côte-d’Ivoire. Des grandes nations de football comme le Nigéria et l’Afrique du Sud sont absentes de l’aventure gabonaise. Les Aigles du Mali, coachés par le technicien français Alain Giresse, évolueront dans la poule D en compagnie du Ghana, de l’Ouganda et de l’Egypte. Les poulains d’Alain Giresse joueront ce 17 janvier leur premier match contre les Pharaons d’Egypte. Que pensent le public sportif de cette CAN et surtout des Aigles du Mali ? “Le Challenger” s’est intéressé à la question.
Mody Magassa, Entrepreneur
« Les Aigles ne rassurent pas cette année »

Mody Magassa jeune entrepreneur 001
Cette CAN n’a pas assez d’enjeu pour ceux qui connaissent le football en profondeur pour des raisons multiples. Premièrement, le Gabon, pays organisateur, n’est pas une grande nation de football. Depuis 2013, il est soit organisateur, soit co-organisateur. Ce qui fait qu’il n’y a pas assez d’engouement cette année. La non qualification de certains pays de grande réputation footballistique comme le Nigeria est la cause de la réticence pour certains supporters. Pour moi, cette compétition ne suscite pas trop d’engouement. Si la CAF pouvait aussi excentrer l’organisation de la CAN dans ces localités, cela donnerait du goût à la compétition pour les prochaines éditions. En termes de pronostic, vu la détermination et l’expérience des joueurs zambiens, je pense qu’ils peuvent atteindre la finale. Les Aigles ne rassurent pas cette année. Ils sont vraiment déplumés. Je leur souhaite bonne compétition.
Ousmane Traoré, Enseignant
« Le Mali disputera sans nul doute la finale contre l’Egypte »

Ousmane Traoré enseignant 001
Je me plains surtout sur le plan organisationnel. La compétition est toujours centrée sur la même zone depuis 2013. Ce n’est pas amusant. Comme pronostic, je dirai que le Mali disputera sans nul doute la finale contre l’Egypte au regard des statistiques dégagées par le sélectionneur Alain Giresse et les potentialités dont regorge cette équipe malienne tant sur le plan individuel que technique des joueurs. Toutes les portes leur sont ouvertes à cette compétition.
Modibo Touré, Peintre
« Nous déplorons la mauvaise préparation de nos joueurs »

Modibo Touré peintre 001
Pour moi, le sport le plus excitant est le football et la compétition la plus amusante en Afrique est sans doute la CAN. Nous les supporters des Aigles, déplorons la mauvaise préparation de nos joueurs. C’est décourageant. Ça ne donne pas envie. Ils ne sont vraiment pas à la hauteur des attentes du public sportif malien. Ça m’inquiète fort. Vu l’ossature de cette équipe qui joue sans leader, ni un buteur redouté, c’est vraiment une équipe agonisante. Si les Aigles poussent des griffes, ils peuvent s’envoler. Dans le cas échéant, ils seront dévorés par des Black-stars et des Pharaons affamés. Comme pronostic, je propose l’Egypte et le Maroc en finale.
Ichaka Camara, Traducteur
« Les Aigles sont faits pour voler et non pour s’accroupir »

Ichaka Camara traducteur 001
On est content du fait que notre pays participe à cette compétition. Nos joueurs doivent mettre en tête qu’ils sont les représentants du drapeau national. Leur seul but doit être d’« honorer le Mali à la CAN ». Ils ont notre soutien. À défaut de la coupe, on veut les voir en finale. Les Aigles sont faits pour voler et non pour s’accroupir. S’ils cultivent cette logique, tout ira bien. Comme pronostic, le Mali vaincra la Côte d’Ivoire en finale pour se libérer du joug de la domination ivoirienne.
Propos recueillis par Bourama Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *