Célébration de la Journée Internationale de l’Alphabétisation : 500 millions de femmes illettrées dans le monde

L’épouse du Chef de l’État, Keita Aminata MAIGA, a présidée le lancement des activités commémoratives de la Journée Internationale de d’Alphabétisation, le jeudi 08 septembre 2016 aux pavillons des sports du stade Modibo Keita. alphabetisation-01
Placée sous le thème ‘’Synergie Alphabétisation / Éducation non formelle -formation professionnelle et Technologies de l’information et de la communication, facteur incontournable pour un développement durable”, le 50ème anniversaire de la célébration de la Journée internationale de l’alphabétisation, instaurée par l’UNESCO, a enregistré la présence du Ministre de l’Education Nationale, Barthélémy Togo, le représentant de l’UNESCO, Lazare Eloundou, le représentant des chefs de quartiers de Bamako, Bamoussa Touré ainsi que plusieurs élèves et parents d’élèves.
Souligner l’importance de l’alphabétisation auprès des citoyens, des collectivités et des associations, tel est l’objectif de la célébration de la Journée internationale de l’alphabétisation. Selon les statistiques de l’UNESCO, près de 4 milliards de personnes sont analphabètes dont 500 millions de femmes illettrées alors que l’alphabétisation est un motif de réjouissance pour l’humanité qui a tout de même accompli des avancées en la matière. Mais toutefois, le chemin reste encore long dans la lutte contre l’analphabétisme.
Dans son intervention, le représentant de l’UNESCO, Lazare Eloundoun dira que la célébration de la Journée, depuis 50 ans, est toujours une occasion de célébrer l’importance de l’alphabétisation comme force de l’autonomisation tant pour les hommes que pour les femmes. Il a aussi rappelé que l’alphabétisation est un droit humain, un moteur fondamental du développement et contribue à asseoir les valeurs de la paix.
Allant dans le même sens que son prédécesseur, le Ministre de l’Education Nationale, Barthélémy Togo, explique que la décentralisation renforcée, l’instauration de la paix et de la sécurité ne sauraient se réaliser sans réunir les conditions préalables dans lesquelles figure l’alphabétisation. C’est pourquoi, rassure t-il, son département veillera à ce que tous les programmes de l’alphabétisation soient en lien avec les projets de développement, cela à travers l’usage des technologies de l’information et de la communication. Pour la Première dame, Kéïta Aminata Maïga, l’alphabétisation contribue à éliminer la pauvreté, réduire la mortalité et atteindre l’égalité du genre. Elle a procédé à la remise d’un trophée ‘’Ciwara” à la veuve de Feu Lamine Tiècoura Coulibaly qui s’est battu pour la cause de l’école malienne. Soulignons que les lauréats du concours des langues nationales ont reçu leurs attestations. En marge de ces remises, le groupe Niongonlon a produit un sketch pour sensibiliser l’assistance dans le cadre de la lutte contre l’analphabétisme.
Bintou Diarra *Stagiaire*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *