Communales en Commune IV : L’alliance Kaoural-CAV rejette les résultats et décide de prendre la commune en otage

En commune IV du District de Bamako, la tension est montée d’un cran dans les formations et partis politiques, singulièrement dans le camp de l’alliance Kaoural Renouveau /CAV. Les candidats de cette alliance étaient face à la presse mardi après-midi pour exprimer leur colère contre ce qu’ils appellent « le tripatouillage électoral » qui a entaché les élections du 20 novembre dernier.
Selon Assane Sidibé, tête de liste Alliance Kaoural / CAV en commune IV, les quatre grands partis notamment le RPM, l’Adema, Yèlèma et l’URD continuent d’avoir la main mise sur les communes à travers des fraudes électorales.
« Lors des élections du dimanche nous avons constaté des irrégularités, la disparition des urnes précisément au bureau n°16 d’Hamdallaye et à l’école du fleuve. Ils ont fabriqué 1000 voix dans un seul bureau de vote. Quelle mascarade électorale en commune IV !». Et de poursuivre que « Nous rejetons ces résultats, nous allons passer par la voie de la justice ». A en croire les conférenciers, en cas de non satisfaction, ils vont protester autrement. « Nous allons prendre le peuple à témoin de notre démonstration de force. Il n’y a jamais eu de révolution sans feu et ni sang. Nous sommes prêts à donner nos âmes pour qu’il y ait un changement. Trop c’est trop», tempêtent-t-ils.
De son côté, Abdoul Elhadji Touré, président de l’association Karoual Renouveau, fustige que leur victoire ne sera pas volée par les crapules politiques. « Si ce n’est pas le vol aucun parti ne pourra nous battre en commune IV ici », affirme-t-il.
Il faut rappeler que selon les chiffres du gouvernorat, le parti Yèlèma est toujours en tête avec une courte avance de 500 voix sur le RPM. Yèlèma a 6139 voix soit 9 sièges, la liste RPM-UMRDA Faso djigui est créditée de 5635 voix soit 9 sièges également. L’ADEMA PASJ obtient 3737 voix soit 6 sièges. Kaoural Renouveau en 4ème position obtient 3545 voix soit 5 sièges.
Modibo L. Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *