Commune VI du district de Bamako : le gouvernement suspend le maire frondeur Alou Coulibaly

Le maire de la commune VI du district de Bamako vient d’être suspendu par le ministre des collectivités territoriales sur proposition du gouverneur du district de Bamako. L’information a été donnée par le porte parole du gouvernement après le conseil des ministres de ce mercredi. Les raisons de cette suspension sont d’ordres administratifs, selon le ministère de tutelle.

D’abord, il s’agit de l’élaboration d’un Ordre de Mission lors d’une mission à l’extérieur au compte d’une dame qui ne serait pas de la mairie et que le maire Coulibaly aurait fait passer pour une de ses collaboratrices. Pour cela l’ambassade de la France aurait porté plainte contre le maire.

Deuxième raison : On lui reproche d’avoir recruté 05 agents sans passer par le conseil communal. Enfin il est reproché également avoir vendu 234 permis d’occuper en faisant croire qu’il les avait gratuitement offerts à certains bénéficiaires. Le montant de cette déliquescence financière s’élèverait à plus de 5 4 millions de FCFA.

Par contre les proches du maire crient au complot contre leur mentor. Ce qui est évident le jeune maire a refusé d’obtempérer à l’ordre du gouvernement en mettant sa commune à la disposition du général démissionnaire Moussa Sinko pour son meeting. Ensuite le maire a mis sa commune à la disposition du chroniqueur du Rath Bath qui n’est pas tendre avec le gouvernement. Nous avons approché le maire de la commune VI qui affirme n’avoir pas été informé officiellement de sa suspension.

Dily Kane

mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *