Conduite en état d’ivresse à Kalabancoura ACI : Faty Niamé Kouyaté percute une voiture stationnée

Après son spectaculaire accident au cimetière de Sotuba dans la nuit du 7 au 8 juillet 2016, la star Faty Niamey Kouyaté, au volant d’une Range Rover immatriculée « Faty Niamé », a défoncé dans la nuit du 9 janvier 2017, l’arrière d’un véhicule stationné au bord de la route, précisément dans la Rue Noumoukè à Kalabancoura ACI.
C’est aux environs de 22 heures que les familles environnantes de la rue Noumoukè ont été surprises par un grand bruit. La chanteuse, conduisant en état d’ivresse, venait de terminer sa course dans l’arrière d’une voiture Renault Laguna immatriculée AH 5561 MD, stationnée devant une famille et appartenant à un enseignant.
Dans la foulée, l’artiste très saoule, sort de sa Range Rover, une bouteille en main et se met à vomir. « Vous ne me connaissez pas, c’est moi Faty Niamè », parvient-elle à lancer, histoire d’intimider la foule. Si l’impact n’a fait aucun blessé, l’arrière de la voiture touchée est hors de service et le choc a entraîné plusieurs motos. Les compagnons de l’artiste, présents avec elle dans le véhicule, étaient tout aussi ivres. Une trentaine de minutes après l’accident, l’odeur d’alcool était encore dans l’air et les bouteilles de whisky « Johny Walker » trainaient dans la rue.
A l’arrivée de la police, l’artiste qui s’était cloitrée dans un autre véhicule, n’a pas daigné mettre le nez dehors. C’est un agent de la police qui a conduit sa voiture au commissariat du 11ème arrondissement.
C’est la deuxième fois que l’artiste s’illustre par ce genre de comportement. Dans la nuit du 7 au 8 juillet 2016, Faty Niamé Kouyaté, au volant d’un véhicule immatriculé AR 8450 MD, avait terminé sa course dans le mur de clôture du cimetière de Sotuba. Cette fois-ci, c’était avec une Range Rover non immatriculée et non assurée, d’après le constat de la police.
Selon un spécialiste de la circulation, dans des conditions pareilles, le conducteur de la voiture non assurée doit être placé en garde à vue. Mais l’artiste est rentrée chez elle sans être inquiétée.
La conduite en état d’ivresse est la cause de nombreux accidents mortels de la route. Les autorités compétentes doivent prendre des mesures drastiques contre ce type de comportement afin de préserver des vies humaines.
D. Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *