Conférence de Haut niveau de l’UA sur le fonds de la paix : Les experts en conclave à Bamako

Le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, a présidé hier mercredi 12 décembre, la cérémonie d’ouverture de la Conférence de Haut niveau de l’Union Africaine sur le fonds de la paix.

La Conférence a pour cadre l’Ecole de Maintien de la Paix Me Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) en présence du Pr Tiémoko Sangaré, ministre de la défense et des anciens combattants, Mme Safia Bolly, ministre de la Réforme de l’administration et de la Transparence de la vie publique, Dr Donald Kabéruka, représentant de Haut niveau de l’Union Africaine pour le financement de l’UA et le Fonds pour la paix, Mme Bintou Kéïta, sous-secrétaire générale pour les opérations au Département des Opérations de Maintien de la Paix des Nations Unies.

Il subsiste au cours des dernières décennies un certain nombre de facteurs structurels qui rendent l’Afrique vulnérable aux conflits violents malgré les progrès considérables accomplis dans la consolidation de la paix et de la sécurité du continent. D’autres fléaux comme le crime organisé et transfrontalier, le trafic illicite et le terrorisme menacent le continent. Cette Conférence de Haut niveau sur le renforcement de l’efficacité des opérations de soutien à la paix mandatées et autorisées par l’Union Africaine, à travers le fonds de la paix, va permettre d’examiner les principaux changements survenus dans le paysage sécuritaire international, qui rendent nécessaire l’examen du modèle de gestion actuel en matière de maintien de la paix.

Le Directeur Général de l’Ecole de maintien de la paix, Général Cheick Fanta Mady Dembélé, a remercié l’UA pour la confiance placée en son institution pour abriter cette conférence. Laquelle, selon lui, s’inscrit en parfaite cohérence avec les visions stratégiques de l’EMP-ABB. « Nous accueillons aujourd’hui cette rencontre avec un sentiment de fierté, des personnes avec lesquelles nous avons eu le privilège d’apprendre et d’acquérir leurs expériences dans les conditions particulièrement parfaites », a-t-il souligné.

Un fonds pour le développement

Le Représentant de Haut niveau de l’Union Africaine pour le financement de l’UA et le Fonds pour la paix, Dr Donald Kabéruka, a remercié le Premier ministre pour avoir accepté de présider cette cérémonie. Depuis 15 ans, a souligné l’ancien Président de la Banque africaine de développement, l’Afrique a connu un tournant important sur le plan économique.

Pour Dr Donald Kabéruka, ce n’est pas seulement un fonds pour la paix mais un fonds pour le développement. Selon lui, le Fonds a une enveloppe de 80 millions de dollars qui pourra passer à 100 millions d’ici la fin de l’année. L’objectif, a-t-il détaillé, est d’atteindre 400 millions de dollars à l’horizon de 2021. Ce fonds est un tournant important pour l’Afrique. « Le monde a intérêt à une Afrique prospère et stable », a-t-il fait savoir en reconnaissant que faire la paix en Afrique est une responsabilité africaine.

La sous-secrétaire générale pour les opérations au Département des opérations de maintien de la paix des Nations-Unies, Mme Bintou Keita, dira que l’Union Africaine est le principal partenaire stratégique des Nations-Unies. A l’en croire, la multiplication des réunions consultatives conjointes entre le Conseil de Sécurité des Nations Unies et le Conseil de paix sécurité de l’UA témoigne de cette volonté d’assurer en  plus grande cohérence dans les approches entre les conflits. Mme Bintou Kéïta a plaidé pour le renforcement de ce partenariat. Pour elle, l’UA et l’ONU doivent travailler davantage sur plusieurs lignes directrices. Elle a demandé que le rôle des femmes soit renforcé dans les opérations de maintien de la paix.

Le sujet de cette conférence, selon le Premier ministre, est d’un intérêt stratégique pour toute la région. Le Fonds a recueilli un niveau de contribution des pays africains jamais égalé, a reconnu Soumeylou Boubèye Maïga avant de saluer le leadership du Président Paul Kagamé et l’engagement de Moussa Faki Mahamat.

La conférence prend fin ce vendredi 14 décembre.

Chiaka Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *