Conférence de l’IPI à New York sur la paix et la sécurité au Mali : Mme Seck met le doigt sur les faiblesses de l’intervention militaire étrangère

Mme Seck Oumou Sall, maire de la commune urbaine de Goundam, non moins coordinatrice du Mouvement Trait d’Union, a participé le 2 mai dernier, à New York (aux Etats Unis d’Amérique) à une conférence sur la paix et la sécurité au Mali. A cette rencontre organisée par l’International Peace Institue (IPI), on notait la présence de plusieurs personnalités de haut niveau comme l’ambassadeur du Mali aux Nations-Unies, Konfourou et le Représentant Spécial Adjoint de la Minusma, Koen Davidse. L’un des objectifs de cette conférence était de faire l’état des lieux de la situation au Mali, formuler des propositions d’amélioration de la situation sécuritaire au Mali face aux nombreux et nouveaux défis et enjeux auxquels le gouvernement et ses partenaires sont confrontés.

« J’ai saisi cette opportunité pour porter le message qui n’est pas souvent celui qu’on entend dans de pareilles rencontres : la situation réelle du terrain, les faiblesses de l’intervention militaire étrangère et les lacunes dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. J’ai mis aussi l’accent sur des éléments de proposition pour mieux avancer dans la stabilisation et la construction d’une paix durable au Mali sans occulter les efforts du gouvernement et l’accompagnement des partenaires. J’ai enfin apprécié les contributions d’autres participants à cette conférence allant dans le sens que nous souhaitons pour notre pays », a déclaré le maire de la commune urbaine de Goundam.
Le plaidoyer fait à cette tribune par Mme Seck Oumou Sall a permis à de nombreux participants d’avoir une autre lecture de la situation au Mali.
Source: Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *