Covid 19 : Ah, ces chiffres-là !!!

Des chiffres qui parlent et donnent le tournis. Les 6 et 7 avril 2021, 220 nouveaux cas auraient été découverts au Mali sur lesquels 56 enregistrés dans la seule commune IV de Bamako. Puis, boum !!!! Car dès le jour suivant, 8 avril, 413 autres cas sont recensés d’un seul coup, dont 67 et 69 dans les communes IV et V et la barre des 100 cas est franchie dans la seule commune VI : exactement 113 cas ! 312 cas, le 10 avril.

Comme quoi, les communiqués du ministère de la Santé et du Développement social sur le suivi des actions de prévention et de riposte à la maladie au coronavirus attestent ces temps-ci que le monstre se porte bien au Mali et reprend du poil de la bête pour terrasser de plus en plus nos compatriotes. Tout cela curieusement au moment où les 360.000 doses d’un vaccin à polémique (un premier lot) officiellement réceptionnées ont semble-t-il commencé à être administrées. Et au moment où la campagne de sensibilisation s’intensifie à l’intention de la populace.

Humm !!! Cette affaire –là… !!!

Les 8 mesures du CSDN

La situation semble si préoccupante qu’un Conseil supérieur de la Défense nationale (CSDN) s’est tenue le 9 avril 2021 à Koulouba sous la présidence de Bah N’Daw et en présence du Vice-président de la Transition et des membres du Comité scientifique Covid-19. Les 8 mesures suivantes en ont découlé ‘’dans le but de rompre la chaine de contamination’’.

  1. Procéder à une nouvelle distribution massive et gratuite de masques ;
  2. Veiller au respect scrupuleux du port obligatoire du masque facial en public ;
  3. Renforcer la communication sur le respect des mesures de prévention telles que le lavage des mains au savon ou l’utilisation du gel hydro alcoolique et la distanciation physique ;
  4. Veiller au respect strict de l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes ;
  5. Procéder à la fermeture de tous les lieux de loisirs pour la période allant du 10 au 25 avril inclus ;
  6. Suspendre toutes les festivités et autres manifestations pour une durée de 15 jours à compter du 9 avril 2021 ;
  7. Procéder à une campagne d’information et de sensibilisation, notamment à travers la Plateforme multi-acteurs de riposte à la Covid-19 sur le caractère vital de la vaccination ;
  8. Accélérer l’acquisition de nouvelles doses de vaccin et intensifier la campagne de vaccination.

Syndicat de la Santé: vers une grève de 5 jours

Ce sera du 26 au 30 avril révèle la correspondance en date du 9 avril 2021 que le Syndicat national de la santé, de l’action sociale et de la promotion de la femme (SNS-SA-PF) a adressée au ministre du Dialogue social, du travail et de la Fonction publique. 5 jours de débrayage en guise d’avertissement, précise la correspondance tenant lieu de préavis !

Ses doléances en 7 points rappelées dans ledit préavis, sont : l’octroi d’une prime à la santé dédiée à des maladies dites émergentes ; la confection d’une carte de gratuité AMO accordés aux travailleurs socio-sanitaires et Promotion de la femme, y compris les médicaments entiers ; le paiement intégral des arriérés des émoluments et leur intégration dans le salaire ; le paiement immédiat des ristournes du dernier trimestre 2018, des années 2019 et 2020 à l’INPS.

Font aussi partie l’élaboration d’un code de santé pour combler les insuffisances du Code des marchés publics et la loi hospitalière pour faciliter l’approvisionnement des structures hospitalières en médicaments, réactifs et certains équipements ; l’augmentation de la prime de fonction spéciale à 100% ; le remboursement des primes de zones chez les travailleurs dans la région de Kayes ; l’extension et la continuité d’un montant mensuel de 250 000 FCFA comme prime spéciale Covid 19 à tous les travailleurs socio-sanitaires et de la promotion de la femme jusqu’au terme de la pandémie.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *