Création de “Nosrat Al-Islam Wal Mouslimine” : Iyad Ag Ghaly se renforce

Le vendredi 03 mars 2017, les groupes djihadistes actifs au nord du Mali ont annoncé leur fusion dans un mouvement appelé « Nosrat Al-Islam Wal Mouslimine » dirigé par Iyad Ag Aly, le chef du mouvement djihadiste Ançardine.

Ce front du mal est constitué de plusieurs groupes islamistes armés affiliés ou alliés d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique  (AQMI). Il s’agit du groupe terroriste Al-Mourabitoune de Belmoctar, Ançardine de Iyad Ag Ghaly et le Front pour la libération de Macina. Dans la vidéo annonçant la naissance de Nosrat Al-Islam Wal Mouslimine, on peut apercevoir, selon le site mauritanien Alakhbar, les chefs et prêcheurs de l’Emirat du désert, Yaya Abou Hamam et Abou Abderrahmane Al-Sanhadji, le Vice-émir d’Al-Mourabitoune, Hassane Al-Ançari, le chef d’Ançardine, Iyad Ag Aly et le chef du Front de Libération de Macina, Mohamed Kouffa. Ils ont réitéré leur allégeance au chef d’Al-Qaïda-mère Ayman Al-Dawahiri, au patron d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique, Abou Moussab Abdel Wedoud et à l’émir des Talibans afghans le Mollah Heibatallah.

Le site mauritanien, Nosrat Al-Islam Wal Mouslimine, a également informé de la mise en place d’une structure de communication dénommée « Zalakha ». Un terme qui renvoie à la victoire des Maures lors de la bataille de Sagrajas sous la direction du chef almoravide Youssef Ben Tachfin sur les troupes du roi Alphonse VI de la Castille.

Cette fusion des groupes terroristes actifs au nord du Mali a lieu au moment où les acteurs de la mise en œuvre de l’accord s’emploient à faire bouger les lignes avec l’installation des autorités intérimaires dans les régions du nord. Ces groupes terroristes et djihadistes qui continuent de déstabiliser le nord du Mali font tout pour barrer la route au retour de la paix. Le 18 janvier dernier, le camp du MOC à Gao avait été visé par un attentat à la voiture piégée. L’attaque qui visait à faire capoter le démarrage des patrouilles mixtes avait fait plusieurs dizaines de victimes et de blessés. En tout cas, la création de ce front uni renforce encore davantage les capacités de nuisance du djihadiste Iyad Ag Ghaly, qui en est d’ailleurs le leader.

DTK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *