DE FAUX LAISSEZ-PASSER DANS LA CIRCULATION ROUTIERE : Un réseau bientôt démantelé

La Direction Générale de la Police est sur le point de mettre le grappin sur un réseau de délivrance de faux laissez-passer utilisés dans la circulation routière. Un document qui offre des facilités de déplacement aux détenteurs dans la circulation à Bamako et à l’intérieur du pays. L’information a été révélée, samedi dernier, par le Directeur général adjoint de la Police, Mamadou Z. Sidibé, lors d’une rencontre avec la presse.

 

Plus d’une soixantaine de laissez-passer ont été bandits par le DGA de la Police selon lequel, ces faux laissez-passer ont été retirés à leurs propriétaires sur instruction de la Direction après la découverte de l’existence d’un réseau d’agents véreux qui les délivrent moyennant de l’argent. En violation de la loi, puisqu’aucun texte ne l’autorise selon le DGA, ces personnes inondent la circulation de documents sur lesquels on peut lire : « Chers collègues, veuillez prêter aide et assistance au porteur de ce document ». Un laissez-laisser (non officiel) qui permet au détenteur de circuler librement et d’échapper aux contrôles. « Nous avons découvert un réseau, nous connaissons les individus et l’enquête est en cours pour mettre le grappin sur ce réseau », a laissé entendre le DGA de la Police nationale. Il a enfin invité la presse à s’investir personnellement pour que la vérité éclate.

Pour faux et usage de faux, le DGA de la Police menace le journal ‘’Le Réveil’’

Monsieur Mamadou Z. Sidibé s’est dit blessé dans son âme suite à la publication dans ce journal d’un article intitulé : « Circulation routière : le DGA de la police pris en flagrant délit de trafic… ». A la Une du journal, figurent une copie de sa carte de visite et celle de ce fameux laissez-passer en manuscrit et signée. C’est justement cette signature prêtée au DGA qui l’accable. A ses dires, l’article du journaliste qui est loin d’être un délit de presse,  vise à ternir son image sur du faux.

Dans cette affaire, l’auteur de l’article a-t-il été naïf ? S’est-il laissé manipuler par des agents de la Police qui en veulent au Directeur adjoint ? Voilà des questions que bon nombre de personnes se posent.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *