Débat public média « Au cœur du PREM » : La parole aux structures en charge des recettes

La Cellule d’appui à la réforme des finances publiques (Carfip) a organisé, le 25 juillet dernier à l’espace Majestic Palace, la 1ère édition de son débat public intitulé « Au cœur du Plan de Réforme de la gestion des finances publiques – PREM» sur le thème « mobilisation des recettes ». C’était en partenariat avec la Jeune chambre internationale- JCI- Bamako Elite et le Réseau Média PREM.

Selon Abdoulaye Traoré, Coordinateur de la Carfip, le thème de ce débat revêt une importance particulière pour le Programme de réformes des finances publiques. Le PREM, a-t-il rappelé, constitue la 3ème génération de programme de reformes GFP au Mali.

Les structures de recettes, a souligné le chef de cabinet de la ministre Déléguée en charge du Budget, Sékou Traoré, continueront d’être au cœur des interventions du PREM. Il s’agira, a-t-il ajouté, de poursuivre l’élargissement de l’assiette fiscale à travers la fiscalisation des nouvelles économies, la rationalisation des exonérations fiscales et le parachèvement des actions inscrites dans le cadre du Programme national de transition fiscal (PNTF). M. Traoré a déclaré que les progrès réalisés dans le cadre des actions menées en termes de mobilisation des recettes ont, entre autres, permis au Mali d’honorer ses engagements avec l’ensemble des partenaires, notamment le Fonds monétaire international (FMI).

Pour animer ce débat, la Carfip a fait appel à Mathias Konaté, Directeur général des impôts, Amidou Faroukou Bakhaga, Directeur général adjoint des Douanes et Ibrahim Simpara, Directeur national des domaines. Une opportunité pour l’assistance d’échanger avec ces hauts responsables sur les importantes mesures pour élargir l’assiette fiscale, lutter contre la fraude, moderniser le système d’information et réformer les domaines et le foncier.

Chiaka Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *