Délivrance du certificat d’origine UEMOA : Les experts du Mali s’approprient le processus

Pour bien informer et sensibiliser les experts du Mali sur la mise en œuvre du projet d’échange électronique du certificat d’origine UEMOA (Union Economique Monétaire Ouest Africaine), le ministère du Développement Industriel a organisé, en collaboration avec la Commission de l’UEMOA et l’Alliance Africaine pour le Commerce électronique, un atelier le lundi 31 octobre 2016 à l’Hôtel Massaleh.koutiala-002
Lancé en 2014 pour sa phase pilote à Abidjan et Dakar, ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme régional de facilitation des échanges entre les pays membres de l’UEMOA. Selon Mor Talla Diop de la Commission de l’UEMOA, cette rencontre a une grande importance sur le plan économique car elle vise à instaurer un échange entre les experts en vue de remplacer les documents physiques de l’Union par des documents électroniques avec sécurité et traçabilité. « C’est une plateforme qui vise à corriger les insuffisances du commerce transfrontalier en améliorant l’environnement économique des pays membres de l’espace», a-t-il ajouté.
Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Général du Ministère du Développement Industriel, Mohamed Ag Ahmedou, a souligné que pour la réalisation d’un marché commun, l’UEMOA s’est fixée des objectifs relatifs à l’élimination des droits de douane sur les échanges entre les pays membres ; des restrictions quantitatives à l’entrée et à la sortie ; des taxes d’effet équivalent et toute autre mesure d’effets équivalent et susceptible d’affecter les transactions, mais sous réserve du respect des règles d’origine.
Pour le Secrétaire Général, il s’agit également d’établir un tarif extérieur commun, d’instituer des règles communes de concurrence applicables aux entreprises publiques et privées ainsi qu’aux aides publiques. Selon Mohamed Ag Ahmedou, les objectifs de la réalisation d’un marché commun au sein de l’Union concernent également la mise en œuvre des principes de liberté de circulation des personnes, la liberté de mouvements des capitaux requis pour le développement du marché financier régional et l’harmonisation des procédures d’homologation et de certification du contrôle.
Après avoir rappelé qu’au Mali, le certificat harmonisé UEMOA/CEDEAO est délivré par la Direction Nationale de l’Industrie aux entreprises industrielles, le Secrétaire Général du Ministère a précisé que notre pays dispose de 295 produits industriels fabriqués par 80 entreprises nationales agréées à la taxe préférentielle communautaire de l’UEMOA. « La dématérialisation du certificat d’origine contribuera significativement à la simplification, à la facilitation et au développement des échanges au sein de l’UEMOA », a-t-il ajouté.
Selon lui, le gain de temps et de ressources qui en découle permettra de renforcer davantage la compétitivité des entreprises de l’Union. « D’où l’importance de la présente rencontre qui a pour objectif d’informer et de sensibiliser les acteurs impliqués dans le processus de traitement et de délivrance du certificat d’origine UEMOA sur l’utilisation de la plateforme communautaire de délivrance, de partage et d’échange du certificat d’origine de l’UEMOA ».
Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *