Des salles de classe, logements d’astreinte et latrines à Karagouan : Le PACP toujours dans l’action civique et patriotique

Partager cet article

Le Président du parti pour l’action civique et patriotique (PACP), Yeah Samaké, a présidé, le 6 septembre 2020, la cérémonie de pose de la première pierre de trois salles de classe, 3 logements d’astreinte pour le personnel enseignant et 3 latrines pour le personnel et les élèves.

Niché entre le village de N’golona et celui de Kalè, Karagouan  est  situé à 18 kilomètres à Kadiolo, la capitale du Folona. Cette bourgade a accueilli le 6 septembre 2020 une forte délégation venue poser la première pierre de 3  salles de classe, 3 logements d’astreinte pour le personnel enseignant et 3 latrines. Accueillie avec enthousiasme aux sons des balafons et des ‘’bara’’, la délégation conduite par le Président du PACP, Yeah Samaké, comprenait le chargé des projets d’écoles, Pr Adama Traoré, le Directeur du Centre d’Animation Pédagogique de Kadiolo, Ousmane Mady Kanouté, le Proviseur  du Lycée Public de Kadiolo, Youssouf Aboubacrine, le Censeur dudit lycée, Mohamed Koné, le 3e Adjoint au Maire de Kadiolo, Daouda Bamba.

24 heures auparavant, Alima Koné, Directrice du Lycée Ba Aminata Diallo de Bamako et native de la localité, avait précédé la délégation  pour l’organisation de la cérémonie. Sur la place publique du village il y avait du beau monde pour la circonstance.

Après le mot de bienvenue du chef de village, Dramane Diarrassouba, ainsi que ses  remerciements au généreux donateur, le 3e adjoint au maire de Kadiolo, Daouda Bamba,  a déclaré : «Je suis très heureux pour l’occasion qui nous réunit aujourd’hui. Et selon un adage de chez nous, si tu demandes à un homme joyeux de souffler sur une flamme, si sa salive ne l’éteint pas, c’est sa morve qui l’éteindra ». «Voilà un an que nous accompagnons le bailleur de fonds, ici même. Aujourd’hui, le rêve est devenu réalité », a renchéri Alima Koné.  «C’est le jour de l’inauguration et de la réception des différents bâtiments que je parlerai avec satisfaction. La pose de la première pierre vaut mieux que la mine d’or, que le gisement de pétrole », a conclu Ousmane Kanouté Directeur du Centre d’Animation Pédagogique de Kadiolo.«Le discours gagnerait en crédibilité si je m’exprimais en langue nationale sénoufo, du milieu, mais, Adama Traoré s’en chargera, car il maîtrise à merveille la langue sénoufo. Celui qui n’est pas encore au palais présidentiel, qui fait des largesses faramineuses, au cas où il prendrait les rênes du pouvoir, les largesses seront quintuplées », a précisé le généreux donateur, Yeah Samaké. Il parla sans détour : il aimerait qu’on lui renvoie l’ascenseur en votant massivement pour lui à la future présidentielle. C’est la politique du gagnant-gagnant. Il a à cœur de leur offrir également des tracteurs et un château d’eau.Prévu pour démarrer dans une quinzaine de jours, le délai a été abrégé. Le coût de réalisation des travaux est estimé à 36 millions, dont 6 millions déboursés par la population de Karagouan.

Mohamed Koné,

 correspondant

à Kadiolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site réalisé et hébergé par: Oxadel
Montrer les boutons
Cacher les boutons