Deux soldats français tués à Tessalit

Deux militaires de la force française au Sahel Barkhane ont été tués et un autre grièvement blessé, samedi 5 septembre au matin, par une bombe artisanale, à Tessalit dans la région de Kidal. Un communiqué de la présidence française a annoncé « la mort de deux militaires français, le brigadier-chef de première classe S.T. et le hussard parachutiste de première classe Arnaud Volpe, après la destruction de leur véhicule blindé par un engin explosif improvisé (…) lors d’une opération » dans la région de Tessalit, dans le nord du Mali. « Les trois membres du véhicule ont été très gravement blessés et immédiatement pris en charge », a précisé peu après l’état-major des armées françaises. Deux ont succombé à leurs blessures, et «l’état de leur camarade est stable, mais son pronostic vital demeure réservé».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *